Portail officiel de la culture en fédération Wallonie-Bruxelles

Contact

Culture

De nouveaux biens classés au Musée royal de Mariemont et à l’abbaye de Maredsous

Sept nouveaux biens historiques majeurs viennent d'être reconnus comme trésors par la Fédération Wallonie-Bruxelles. Cette reconnaissance permet de mettre en valeur ces fleurons de notre patrimoine artistique et culturel mais surtout de mieux les protéger, d’aider à leur restauration ou d’empêcher qu’ils ne quittent définitivement notre territoire. 

La majorité des nouveaux biens classés se trouve au Musée royal de Mariemont, qui devient ainsi un des principaux détenteurs de biens classés, mais aussi à l’abbaye bénédictine de Maredsous, qui possède un patrimoine particulièrement riche. La paire d’échasses de la compagnie des Mélans à Namur vient compléter la liste des biens classés. 

Un florilège de classements au Musée royal de Mariemont 

À l’aube du 20e siècle, Raoul Warocqué (1870-1917) était l’un des industriels les plus riches de Belgique. Dans une vision universaliste typique de son époque, il conçut, très tôt, le projet de reconstituer, dans son domaine du Hainaut, un microcosme de la culture mondiale. Trois nouveaux biens et un ensemble issus de sa collection ont été classés comme Trésors, faisant du Musée royal de Mariemont un des principaux détenteurs de trésors puisqu’il en compte désormais dix.

La jarre à vin à décor aquatique de la dynastie Ming 

Chef-d’œuvre des ateliers impériaux de Jingdezhen en Chine du Sud datant du 16e siècle (dynastie Ming), cette jarre à vin est remarquable par son décor aquatique. Elle fait partie des toutes premières porcelaines polychromes de grande taille produites à Jingdezhen et constitue une des plus belles réalisations illustrant une innovation marquante de l’époque Ming : la technique décorative appelée wucai (cinq couleurs). Cette jarre était destinée au service du vin lors des banquets de la cour impériale. Cette pièce exceptionnelle, extrêmement rare en Occident, a été achetée en 1912 par Raoul Warocqué dans une optique patrimoniale et muséale. Musée royal de Mariemont. Classement le 10 février 2023. © Musée royal de Mariemont

Le manuscrit autographe de La Légende d’Uylenspiegel de Charles De Coster

Ce manuscrit autographe de La Légende d’Uylenspiegel de Charles De Coster (Munich 1827 - Ixelles 1879) occupe une place importante dans la bibliothèque prestigieuse du Musée royal de Mariemont. Daté de 1867, ce manuscrit unique est considéré comme le premier chef-d’œuvre de la littérature belge dont il reste un classique. Il est même présenté par certains spécialistes comme la « Bible nationale » des Belges. Il est composé de feuillets reliés en quatre volumes comprenant les 302 premières pages de l’édition originale datant de 1867-1868. Cette oeuvre est bien plus qu’un simple manuscrit autographe car les spécialistes y ont déterminé différentes phases d’écriture et de corrections, ce qui le rend encore plus exceptionnel. Musée royal de Mariemont. Classement le 10 février 2023. © Musée royal de Mariemont

Le buste de la reine Bérénice II

Le portrait de Bérénice II, reine d’Egypte divinisée de son vivant (246 à 221 av. J.-C.), est une œuvre extraordinaire. Cette tête en marbre blanc représentant une femme aux traits du visage individualisés se distingue par un remarquable état de conservation au regard des rares sculptures censées représenter la souveraine ptolémaïque. Sa matérialité est unique en son genre grâce à la conservation d’éléments de la polychromie d’origine et à l’utilisation de la cire d’abeille. Ce buste a été acquis dans une optique patrimoniale et muséale par Raoul Warocqué en 1905 et vient compléter sa très riche collection d’antiquités classiques. Musée royal de Mariemont. Classement le 10 février 2023. © Musée royal de Mariemont

L’ensemble des autographes de la collection Warocqué 

Constituée dans le cadre d’un projet universaliste, la collection de près de 5.554 documents autographes de Raoul Warocqué brille par sa cohérence et son caractère unique. Ces autographes vont du 12e au 20e siècle. Chaque autographe est signé par une ou plusieurs personnalités qui se sont distinguées dans leur domaine au cours des siècles. George Van der Meylen, ami bibliophile de Raoul Warocqué, a privilégié l’achat de documents qui apportaient un contenu pertinent en plus de l’écriture manuscrite d’une célébrité. Cette collection constitue un microcosme de l’histoire des mouvements culturels, intellectuels, scientifiques, politiques, artistiques, diplomatiques et religieux du Moyen Âge au début du 20e siècle. Musée royal de Mariemont. Classement le 10 février 2023. © Musée royal de Mariemont

Un patrimoine mémorable à l’abbaye de Maredsous

Si les abbayes possèdent un patrimoine particulièrement riche, un seul bien abbatial était jusqu’à présent reconnu comme trésor à savoir le manuscrit de Maredret. La situation vient d’évoluer avec le classement de deux biens appartenant à l’abbaye bénédictine de Maredsous.

L’ensemble de fossiles du marbre noir de Denée 

Dans la très grande majorité des gisements fossiles, la faune et la flore récoltées ne permettent pas d'obtenir une vision d'ensemble de la biodiversité car ils ne recèlent que les coquilles ou autres parties dures (dents et ossements).

Certains gisements plus rares, dont la nature de la roche est différente, permettent une conservation de grande qualité des spécimens mais aussi la préservation des parties molles (chairs, poils, plumes, carapaces d'insectes, végétaux). Ces gisements ou « Lagerstätten » permettent alors de mesurer la totalité de la biodiversité rencontrée sur un site.

La particularité rare de l’ensemble de fossiles qui vient d’être classé est qu’il combine la préservation quasi intégrale non seulement des parties dures mais aussi des parties organiques molles, puisqu’il provient d’un de ces gisements hors du commun baptisés « Lagerstätten ». Peu de localités à travers le monde peuvent bénéficier de cette appellation. En Belgique, celle de Denée a livré une riche macrofaune marine d’âge carbonifère (Viséen). A l’intérêt scientifique de cet ensemble s’ajoute le contexte de l’époque. Les fossiles sont directement intégrés à des fins pédagogiques à l’école abbatiale de l’abbaye de Maredsous. Ils rejoignent ainsi une large collection généraliste d’histoire naturelle constituée par Dom Grégoire Fournier (1863-1931). La partie paléontologique a ainsi acquis un développement important et sa réputation a dépassé largement les frontières, amenant à Maredsous les meilleurs spécialistes de la paléozoologie. Abbaye de Maredsous. Classement le 10 février 2023. © DR

Le bréviaire de l’abbaye Saint-Adrien de Grammont  

Réalisé en 1450 sous le règne de Philippe le Bon, duc de Bourgogne, le bréviaire provient de l’abbaye Saint-Adrien de Grammont. Les quatre volumes du bréviaire de Grammont, représentant un ensemble de 1700 pages, ont été calligraphiés en lettres gothiques par Wilhelmus de Predio, ce qui est exceptionnel. L’ouvrage compte des centaines de lettres ornées, des dizaines de marges et de nombreuses scènes historiées réalisées par cinq artistes. Au-delà de la qualité de son exécution, le bréviaire de Grammont est aussi une œuvre-clé pour la reconnaissance de l’enluminure flamande du milieu du 15e siècle. Abbaye de Maredsous. Classement le 23 novembre 2022. © IRPA-KIK, Bruxelles

Quand le patrimoine immatériel et le patrimoine mobilier se rejoignent

La paire d’échasses de la compagnie des Mélans

Issue d’un don en 1858, cette paire d’échasses est un témoignage très rare de la pratique ancienne de la joute sur échasses à Namur. Suite à de nombreux débordements dans le courant du 19e siècle, les échasses ont été confisquées par la Ville de Namur et enfermées dans l’hôtel de ville qui fut détruit durant la Première Guerre mondiale. Le seul témoignage conservé est cette paire d’échasses de la compagnie des Mélans datant approximativement de 1780. Récemment, la paire d’échasses a fait l’objet d’une restauration apportant des éléments nouveaux qui permettent de mieux comprendre l’évolution des joutes.

Le classement de cette paire d’échasses vient s’associer à l’inscription de cette pratique comme chef d’œuvre du patrimoine culturel immatériel de la FW-B en 2004 et à la reconnaissance internationale des joutes sur échasses de Namur par l’UNESCO en 2021. Pôle Les Bateliers à Namur. Classement le 23 novembre 2022. © SAN, Namur

En savoir plus sur la protection du patrimoine mobilier

 

Abonnez-vous à l’infolettre Culture.be !
Emplois et stages dans le secteur culturel
Culture à l'école - PECA et Boîte à outils culture
Crise énergie