Portail officiel de la culture en fédération Wallonie-Bruxelles

Contact

Culture

Cécile Hupin, "athlète" littéraire

Du 28 juillet au 6 août 2023, Kinshasa accueillera la 9ème édition des Jeux de la Francophonie. Une quarantaine de délégations sont attendues, soit plus de 1.500 jeunes âgés de 18 à 35 ans. La Fédération Wallonie-Bruxelles y participera avec une délégation d’une vingtaine de personnes qui concourra dans cinq disciplines. Focus sur la littérature avec Cécile Hupin. 

Qui est Cécile Hupin ? 

Née en 1987 en Belgique, Cécile Hupin étudie le théâtre à l’IAD (Louvain-La-Neuve) puis la scénographie à La Cambre (Bruxelles). Son travail artistique, à la frontière entre installation, performance et théâtre, trouve toujours un ancrage dans le réel pour venir ensuite se confronter à un univers visuel fort dont l’humour et la tendresse ne sont jamais exclus.    

Elle commence à écrire en 2017 et publie rapidement plusieurs nouvelles. En 2019, elle remporte le Prix RTBF ainsi que le Grand Prix du concours de nouvelles de la Fédération Wallonie-Bruxelles avec son texte Au trou du blaireau.   

En 2020, elle écrit un premier spectacle Ce qui restera mis en scène par Héloïse Meire et joué dans plusieurs théâtres en Belgique. En 2022, elle obtient la bourse « Autrices Grandes Scènes » de la SACD pour Non, rien de rien, un spectacle en cours d’écriture qui questionne l’écart qui existe entre ce qu’on raconte de la parentalité et le vécu des parents.   

A l’automne 2023, elle publiera Just My Luck un livre photo et narration, chez l’éditeur Hollandais The Eriskay Connection, en collaboration avec la photographe Katherine Longly.    

De 2024 à 2028, elle sera artiste compagnonne du Théâtre de Liège pour lequel elle prépare plusieurs projets.   

Participation aux Jeux de la Francophonie 

En juillet-août 2023, Cécile Hupin représentera la Fédération-Wallonie-Bruxelles au Jeux de la Francophonie en catégorie Littérature avec la nouvelle Le bien qu’on se donne. Dans ce texte ancré dans le contexte d’une matinée de novembre à la Mer du Nord, il est question de rêve de désobéissance, d’attentats imaginaires, d’inondation et d’une sole-limande qui envahit la ville.   

« Je n’ai jamais pratiqué le moindre sport. J’étais toujours celle qu’on choisissait en tout dernier quand il s’agissait de constituer des équipes de foot. Bien que je n’ai jamais souffert de cette situation, je dois admettre que j’ai aujourd’hui une immense fascination pour le cérémonial des compétions sportives. Pouvoir, en tant qu’autrice, parader avec mon survêtement de la Fédération-Wallonie-Bruxelles à la cérémonie d’ouverture, faire des selfies avec la mascotte des Jeux, loucher sur l’or-l’argent-le bronze, approcher le podium et échauffer mes dix doigts avant le sprint littéraire final, c’est déjà une performance en soi. Je compte bien puiser dans cette émulation bien particulière et dans le foisonnement des rencontres pour l’écriture de mon deuxième roman que je veux débuter cet été » explique Cécile. 

Déroulement du concours 

Le concours de littérature (nouvelle) opposera 30 écrivains, hommes et femmes, de 18 à 35 ans. Afin de participer au concours, ceux-ci sont invités à proposer une nouvelle inédite. Pendant toute la durée des Jeux, les textes en compétition feront l’objet d’une mise en valeur professionnelle dans un espace public. Le concours de littérature a figuré aux six dernières éditions des Jeux de la Francophonie. 

En savoir plus sur les Jeux de la Francophonie 2023.  

Culture à l'école - PECA et Boîte à outils culture
Accès au Focus 2022, le rapport annuel de l'Administration générale de la Culture
Crise énergie