Portail officiel de la culture en fédération Wallonie-Bruxelles

Cultureculture.be

Audiovisuel et médias
Bilan 2021 du Centre du Cinéma et de l'Audiovisuel

Actu

Bilan 2021 du Centre du Cinéma et de l'Audiovisuel

Tour d’horizon de leurs actions en faveur de la production, promotion et diffusion cinématographique et audiovisuelle belge francophone en 2021.

L’année 2021 a encore été marquée par la pandémie mondiale Covid-19. Outre les fonds d’urgence débloqués afin de venir en soutien au secteur, plusieurs mesures ont été prises par la Ministre de la Culture Bénédicte Linard, dans le cadre de l’action et des moyens du Centre du Cinéma et de l'Audiovisuel. Parmi celles-ci, citons une majoration de 20 % du montant des aides à la production octroyées par la Commission du Cinéma, la possibilité de bénéficier des primes au réinvestissement résultant de l’exploitation des œuvres sans contrepartie, une prise en charge d’une partie des frais liés au surcoût Covid sur les tournages, le fonds de garantie permettant d'assurer ceux-ci ou encore le soutien aux distributeurs reconnus et la relance de l’opération J’peux pas j’ai cinéma. Le total de ces aides, en provenance du fonds d'urgence et du budget du Centre du Cinéma, s'élève à 2,96 millions d'euros.

En 2021, plus de 35,3 millions d’euros ont été mis à disposition du secteur.

La Fédération Wallonie-Bruxelles a apporté plus de 23,5 millions d’euros au budget du Centre du Cinéma et de l’Audiovisuel, additionnés aux 11,8 millions d’euros investis directement par les éditeurs et distributeurs de services.

­Diversité

­Le mot clef de cette année 2021 est diversité, avec l'adoption d'un Plan Diversité de la FWB, articulé selon les axes suivants :

  • la récolte des chiffres pour un panorama pluriannuel des représentations de la diversité dans nos œuvres audiovisuelles ; la formation des professionnels aux enjeux de la diversité ;
  • la formation des non-professionnels au jeu d’acteur, à destination de publics précarisés ou de communautés minoritaires ;
  • l’impulsion d’une nouvelle dynamique de diversité devant et derrière la caméra, avec notamment l'insertion d’une fiche diversité pour tout dépôt de demande d’aide à la Commission du Cinéma, des séances individuelles de coaching sur la diversité, une meilleure prise en charge de la diversité dans le cadre des productions légères, l'organisation de conférences afin d'encourager une meilleure prise en compte de la diversité et des questions de genre dans l’écriture, la réalisation et la production des films en devenir.

Commission du Cinéma : 27 longs métrages de fiction en production

La Commission du Cinéma a attribué 10,22 millions d’euros d’aides en 2021 (11,69 en 2020). Sur les 660 projets examinés (644 en 2020), 174 promesses d’aides ont été octroyées (165 en 2020), soit un taux de sélection de 26 % sur l’ensemble des demandes.

Ces aides ont notamment porté sur 29 longs métrages de fiction en écriture, 15 en développement artistique, 2 en développement production et 27 en production, parmi lesquels figurent les nouveaux films de Joachim Lafosse (Le fils de la loi), de Yolande Moreau (Même au milieu des ruines) et d'Ann Sirot et Raphaël Balboni (Le syndrome des amours passées). La FWB a également apporté son soutien financier à 31 courts métrages de fiction, 64 documentaires, 6 films expérimentaux (Film Lab) et 5 longs métrages réalisés dans des conditions de production légères.

Au niveau des dossiers déposés à la Commission du Cinéma, la proportion de femmes (tous métiers confondus) n’a jamais été aussi élevée qu’en 2021 avec 36 % en moyenne. Tous créneaux confondus, la proportion de réalisatrices dont les projets sont soutenus passe de 37% en 2018 à 42% en 2021 !

Le CCA reste le partenaire privilégié des films d'initiative belge francophone

En 2021, l’apport du CCA dans le financement des films majoritaires belges francophones était de 30 % (en nette augmentation par rapport à 2020, où il était de 20,6 %), derrière le Tax shelter (37 %).

En termes de coproduction internationale officielle, on note une hausse sensible du volume de production, passant de 32 à 51 longs métrages terminés (majoritaires et minoritaires) en 2021, tandis que le nombre de majoritaires passe de 11 à 16 (en ce compris les films 100 % nationaux). La structure de financement de ces coproductions est quant à elle stable pour ce qui concerne la part belge ; la part française diminuant tandis que la part des autres pays coproducteurs augmente en proportion inverse. Quant au coût moyen des œuvres reconnues, il baisse légèrement de 2020 à 2021 : de 2,15 à 1,7 millions d'euros (1,92 en 2019).

Notons enfin le très bon résultat obtenu par nos créations coproductions cinématographiques auprès du Fonds Eurimages du Conseil de l’Europe pour cette année 2021 : 30 projets soutenus (17 en 2020) dont 12 d’initiative belge.

327 œuvres ont été agréées comme œuvres européennes susceptibles de bénéficier du système de tax shelter en 2021 (290 en 2020), permettant ainsi de lever 88 millions d’euros en FWB auprès des investisseurs (86 en 2020).

Carrière de nos productions

Alors que les salles de cinéma et lieux culturels ont été fermés 160 jours en 2021 (172 jours en 2020), la fréquentation en salles des films soutenus par le CCA est en hausse par rapport à 2020 :

  • Pour les films d’initiative belge francophone: + 45 % en Belgique (Top 3 : Un monde, Les intranquilles, Space Boy), + 30 % en France (Top 3 : Des hommes, Les intranquilles, Le calendrier) ;
  • Pour les films d’initiative belge flamande ou étrangère : + 327 % en Belgique (Top 3 : Rookie, Dealer, Titane), + 11 % en France (Top 3 : Titane, Rouge, Onoda - 10 000 nuits dans la jungle).

En 2021, on comptabilise 1 664 sélections en festivals et plus de 300 prix reçus pour les films de la Fédération Wallonie-Bruxelles, qui ont connu une excellente carrière à l'international, étant donné le contexte sanitaire encore compliqué. Soulignons notamment le succès sans précédent de nos productions et coproductions au Festival de Cannes, ainsi que les très belles carrières des films Un monde, Une vie démente, Les prières de Delphine, Juste un mouvement, T'es morte Hélène et Sprötch.

Promotion des films

Le montant des aides à la promotion augmente de 44 % en 2021 par rapport à 2020 pour atteindre 491 016 EUR, sans toutefois retrouver son niveau de 2019 (542 995 EUR). En 2021, 76 aides ont été attribuées.

Les actions de promotion du Centre du Cinéma ont pu continuer avec 15 000 diffusions de bandes annonces de 12 films belges dans les salles de cinéma, la mise à disposition d'espaces publicitaires pour 9 films belges sur les différents titres presse du groupe IPM, Cinéastes en Classe (42 rencontres), le Mois du Doc (156 projections).

Au total, l’enveloppe utilisée pour les activités de promotion/diffusion s'élève à 1,97 millions d'euros en 2021.

Fonds FWB-RTBF pour les séries belges ­

4,37 millions d'euros (4,51 millions en 2020) ont été investis par la FWB et la RTBF dans les séries belges en 2021. 6 projets de séries ont été aidés à l’écriture, 8 au développement et 1 en production (Arcanes).

Commission d’aide aux opérateurs audiovisuels

Tout comme en 2020, 50 opérateurs ont été soutenus en 2021, pour un montant total de 3,4 millions d'euros. La prochaine session d'examens de projets a lieu en 2022.

Appels à projets

En 2021, le Centre du Cinéma a lancé un nouvel appel pour des films réalisés dans des conditions de production légères. Sur 32 projets, 5 ont été soutenus, pour un montant total de 625 000 euros.

Un appel à nouvelles écritures pour la réalisation de clips musicaux a également été réalisé. 13 projets ont été soutenus (sur 172), pour un montant total de 216 500 euros.

5 projets ont également reçu une aide au développement de séries et d'unitaires d'animation, pour un montant total de 180 000 euros.

Décret SMA

L'année 2021 constitue la première année d'application du décret SMA du 4 février 2021 prévoit, en plus du principe de contribution des éditeurs et distributeurs de FWB, que les éditeurs de services télévisuels extérieurs ciblant le territoire de la FWB contribuent à la production audiovisuelle, dans les mêmes proportions que les éditeurs actuels. Une concertation sur le taux de contribution à la production est en cours ; la mise en œuvre des nouvelles mesures est envisagée pour 2023.

Activités à l'international

Les activités du Centre du Cinéma pour diversifier ses partenaires institutionnels et mettre en place des opérations visant à faciliter le montage de coproductions internationales se sont poursuivies en 2021. Le Centre du Cinéma a entre autres signé un accord de coproduction avec le Sénégal et le Burkina-Faso, et a accueilli pour la première fois la 17e édition Rencontres de Coproduction Francophone qui ont rassemblé, en novembre 2021, plus de 260 professionnels de la francophonie. 

Consultez le bilan 2021 du Centre du Cinéma et de l'Audiovisuel.

Source : Centre du Cinéma et de l'Audiovisuel.

Liens sur la thématique

Tous les articles