Portail officiel de la culture en fédération Wallonie-Bruxelles

Contact

Culture

Cinq nouvelles communes disent oui aux langues régionales

15.05.2023 09:49 Il y a : 338 days

Ce samedi 13 mai, cinq nouvelles communes ont été labellisées « Ma commune dit oui aux langues régionales » lors d’une cérémonie en présence de la Ministre de la Culture Bénédicte Linard. À cette occasion, le Prix de l’Œuvre philologique 2022 a également été remis.


Les communes de Anhée, Ciney, Dalhem, Frasnes-lez-Anvaing et Neupré ont reçu, ce samedi matin, le label « Ma commune dit oui aux langues régionales ». La cérémonie de signature des conventions, qui réunissait la Ministre de la Culture Bénédicte Linard ainsi que les bourgmestres ou échevins et échevines de la Culture des communes nouvellement labellisées, s’est déroulée au Malmundarium de Malmedy, dans le cadre de la huitième édition de la Fête aux Langues de Wallonie.

Lors de cette visite, la Ministre de la Culture a également remis le Prix de l’Œuvre philologique 2022 à Esther Baiwir et à Georges Larcin.

Dans son discours, la Ministre de la Culture a rappelé les enjeux liés à la défense et à l’illustration des langues régionales de Wallonie. Elle a également évoqué les initiatives récemment mises en place par la Fédération Wallonie-Bruxelles, telles que les œuvres littéraires publiées dans le cadre de l’opération Fureur de Lire 2022 et 2023 ou le lancement, à la rentrée scolaire 2022-2023, du programme pédagogique « Langues et Cultures régionales en classe ».

Enfin, la Ministre de la Culture a signé en cette occasion la nouvelle convention de la Ville de Malmedy, qui attribue à celle-ci le label « Ma commune dit oui aux langues régionales » pour une durée de cinq années supplémentaires.

Prix de l’Œuvre philologique 2022

Remis selon un rythme biennal depuis 1996, le Prix de l’Œuvre philologique récompense un travail de recherche ou une publication en lien avec les langues régionales endogènes reconnues par la Fédération Wallonie-Bruxelles. Il est doté de 2 500 euros.

Le Prix 2022 est remis simultanément à une lauréate et un lauréat : 

  • Esther Baiwir pour l’Atlas pan-picard informatisé, une plateforme permettant d’effectuer des comparaisons lexicales et de mesurer la diversité de la langue picarde sur l’ensemble de son aire d’utilisation, soit à la fois en Belgique et en France ;
  • Georges Larcin pour son Dictionnaire français–picard borain. Le trésor lexical du Borinage, un ouvrage paru en 2021 dans la collection « micRomania Lingua » du CROMBEL et qui compile 9000 termes du parler de la région de Wasmes.

Convention et label

Lancé en 2018, le projet « Ma commune dit oui aux langues régionales » a pour objet la constitution d’un réseau de communes labellisées s’engageant à mettre en œuvre une série d’actions concrètes en faveur des langues et cultures régionales présentes sur leur territoire.

Au total, ce sont désormais 46 communes* de la Fédération Wallonie-Bruxelles qui détiennent ce label. Plus d’un million de wallons (1.200.000 selon une estimation récente) résident dans une commune labellisée et sont donc bénéficiaires de ce projet.

Inspiré d’initiatives similaires en Europe, le projet repose sur deux éléments principaux : 

  • La signature d’une convention par laquelle la commune s’engage à promouvoir les langues régionales endogènes sur son territoire ;
  • L’octroi d’un label par un Comité de labellisation qui accompagne la commune dans la mise en œuvre des actions auxquelles elle s’est engagée. 

La convention de labellisation soumise à la signature des communes propose un large éventail d’actions possibles en vue de promouvoir et protéger les langues régionales. Ces actions relèvent de quatre domaines : « communication », « culture », « enseignement », « signalétique, tourisme et vie économique ». Afin d’obtenir le label, les communes doivent s’engager à mettre en œuvre, sur leur territoire, au minimum quinze actions parmi celles listées (dont minimum deux par domaine). En ayant le choix des actions qu’elles désirent développer et décliner, les communes agissent en parfaite adéquation avec leurs spécificités locales. 

Porteur du projet, le Service des Langues régionales endogènes de la Fédération Wallonie-Bruxelles promulgue conseils, contacts et autres informations linguistiques aux communes porteuses du label en vue de les accompagner au mieux dans la mise en place des différentes actions retenues.

Le label, octroyé par le Comité de labellisation, est régulièrement évalué à la lumière des actions effectivement réalisées.

Les communes s’engagent 

Parmi les engagements concrets que fixent ces conventions, citons, notamment, l’organisation d’animations au sein des écoles ou bibliothèques communales, la mise à disposition d’infrastructures à des associations locales en vue de leurs réunions ou de spectacles, la publication d'articles en langue régionale sur les canaux de communication communaux, l’organisation de balades à la découverte du patrimoine linguistique ou encore l’installation de plaques de rues ou de panneaux explicatifs bilingues.

Un modèle de convention, incluant l’ensemble des 36 actions possibles, est disponible.

« Aujourd’hui, ce ne sont pas moins de 46 communes qui mettent en avant leurs langues régionales ! Depuis que je suis ministre, il me tient à cœur de valoriser notre patrimoine culturel immatériel, que ce soit notre folklore, nos carnavals, nos traditions, ce sont pour moi des moments d’échanges et de liens précieux dans notre société. Nos langues régionales en font partie et méritent d’être préservées », Bénédicte Linard, ministre de la Culture de la Fédération Wallonie-Bruxelles.

"Ma commune dit oui aux langues régionales" est un projet porté par le Service des Langues régionales endogènes de la Fédération Wallonie-Bruxelles. Il a pour objectifs principaux de sensibiliser les mandataires communaux à la mise en place de mesures concrètes de protection et de promotion des langues régionales endogènes sur leur territoire ainsi que de replacer ces langues au cœur de la vie des citoyens et citoyennes.

* Anhée, Attert, Aywaille, Beauvechain, Bièvre, Blegny, Brunehaut, Charleroi, Châtelet, Ciney, Clavier, Courcelles, Crisnée, Dalhem, Ellezelles, Érezée, Esneux, Fosses-la-Ville, Frasnes-lez-Anvaing, Gembloux, Gerpinnes, Gesves, Herstal, Huy, Ittre, Jalhay, La Louvière, Liège, Malmedy, Manhay, Mons, Namur, Neupré, Perwez, Plombières, Ramillies, Saint-Hubert, Sivry-Rance, Tenneville, Theux, Thimister-Clermont, Tournai, Trois-Ponts, Virton, Visé et Walcourt.

(N.B. : Les communes labellisées en 2023 sont indiquées en gras.) 

Contacts Presse

Administration générale de la Culture

Vanessa Pitaels - 0499 54 38 14 - presse.culture(at)cfwb.be 

Cabinet de la Ministre Linard

Lauriane Douchamps – 0478 98 59 96 – lauriane.douchamps(at)gov.cfwb.be 


Abonnez-vous à l’infolettre Culture.be !
Emplois et stages dans le secteur culturel
Culture à l'école - PECA et Boîte à outils culture
Accès au Focus 2022, le rapport annuel de l'Administration générale de la Culture
Crise énergie