Portail officiel de la culture en fédération Wallonie-Bruxelles

Contact

Culture

Simplification administrative en vue pour les pratiques artistiques en amateur et les centres d’expressions et de créativité

19.01.2024 11:27 Il y a : 131 days

Communiqué de presse de Bénédicte LINARD – Vice-Présidente et Ministre de l’Enfance, de la Santé, de la Culture, des Médias et des Droits des Femmes.


A l’initiative de la ministre de la Culture Bénédicte Linard, le gouvernement de la Fédération Wallonie-Bruxelles a adopté ce jeudi un arrêté visant à simplifier les règles concernant l'encadrement et le subventionnement des fédérations de pratiques artistiques en amateur et des centres d'expression et de créativité. Une avancée importante pour ce secteur qui dénonçait depuis plusieurs années le poids des charges administratives.

Les centres d’expression et créativité et le champ des pratiques artistiques amateures représentent quelque 150 opérateurs qui œuvrent au quotidien à développer les capacités d’expression créative et citoyenne de nombreux usagers, un peu partout sur le territoire. 

On estime qu’ils touchent environ 12.000 personnes chaque année, notamment par l’organisation d’au moins 593 ateliers et 104 projets qui représentent minimum 78.600 heures d’activités[1]. Ateliers créatifs, concerts d’harmonie, créations de spectacles, d’exposition sont autant de moments qui permettent l’expression artistique individuelle et collective. 

Le décret d’avril 2009 relatif à l'encadrement et au subventionnement de ce secteur prévoyait une évaluation dans les 6 ans à dater de l’entrée en vigueur du texte, ce qui n’avait jamais été fait sous les précédentes législatures. 

Un processus d’évaluation du décret a donc été mis sur pied en 2022 et 2023, piloté par l’Observatoire des politiques culturelles. Pour cela, une concertation a rassemblé les représentants du secteur, les services du gouvernement et le cabinet de la ministre de la Culture. 

Les résultats ont montré que les processus administratifs en vigueur n’étaient pas tous adaptés et pouvaient engendrer une lourde charge administrative. 

Face à ce constat, l’arrêté soumis ce jeudi par la ministre permettra d’instaurer rapidement plusieurs éléments de simplifications, concernant notamment les processus de demande et renouvellement de reconnaissances, un allègement des rapports d’activités annuels à compléter et une adaptation de la procédure de recours.

Par ailleurs, l’évaluation montre qu’une réflexion plus large devra être menée dans les années à venir concernant la place des pratiques artistiques en amateur dans les politiques culturelles de la FWB.

« Depuis que je suis ministre, mon but c’est de renforcer l’accès et la participation à la culture pour toutes et tous. Nombre d’entre nous pratiquent régulièrement des activités culturelles, que ce soit du théâtre amateur, une chorale, des ateliers d’arts plastiques ou du cirque, et ce à tout âge ! Mieux encadrer ces pratiques et simplifier la vie de celles et ceux qui travaillent pour leur permettre d’avoir lieu était donc une priorité », conclut la ministre de la Culture Bénédicte Linard.

Contact

Florence Colard - florence.colard(at)gov.cfwb.be - GSM +32 (0)477 839 776


Abonnez-vous à l’infolettre Culture.be !
Emplois et stages dans le secteur culturel
Culture à l'école - PECA et Boîte à outils culture
Accès au Focus 2022, le rapport annuel de l'Administration générale de la Culture
Crise énergie