Portail officiel de la culture en fédération Wallonie-Bruxelles

Contact

Culture

Six nouvelles communes disent oui aux langues régionales

23.04.2024 09:24 Il y a : 29 days

Ce mardi 23 avril, six nouvelles communes ont été labellisées « Ma commune dit oui aux langues régionales » lors d’une cérémonie en présence de la Ministre de la Culture.


Les communes d’Andenne, Les Bons Villers, Silly, Spa, Stoumont et Walhain ont reçu, ce mardi matin, le label « Ma commune dit oui aux langues régionales ». La cérémonie de signature des conventions, qui réunissait la Ministre de la Culture ainsi que les bourgmestres ou échevins et échevines de la Culture des six communes nouvellement labellisées, s’est déroulée à Bruxelles, au siège du Gouvernement de la Fédération Wallonie-Bruxelles.

Convention et label

Lancé en 2018, le projet « Ma commune dit oui aux langues régionales » a pour objet la constitution d’un réseau de communes labellisées s’engageant à mettre en œuvre une série d’actions concrètes en faveur des langues et cultures régionales présentes sur leur territoire.

Au total, ce sont désormais 51 communes* de la Fédération Wallonie-Bruxelles qui détiennent ce label. Plus d’un million de wallons (1.267.000 selon une estimation récente) résident dans une commune labellisée et sont donc bénéficiaires de ce projet.

Inspiré d’initiatives similaires en Europe, le projet repose sur deux éléments principaux : 

 

  • La signature d’une convention par laquelle la commune s’engage à promouvoir les langues régionales endogènes sur son territoire.
  • L’octroi d’un label par un Comité de labellisation qui accompagne la commune dans la mise en œuvre des actions auxquelles elle s’est engagée.

La convention de labellisation soumise à la signature des communes propose un large éventail d’actions possibles en vue de promouvoir et protéger les langues régionales. Ces actions relèvent de quatre domaines : « communication », « culture », « enseignement », « signalétique, tourisme et vie économique ». Afin d’obtenir le label, les communes doivent s’engager à mettre en œuvre, sur leur territoire, au minimum quinze actions parmi celles listées (dont minimum deux par domaine). En ayant le choix des actions qu’elles désirent développer et décliner, les communes agissent en parfaite adéquation avec leurs spécificités locales. 

Porteur du projet, le Service des Langues régionales endogènes de la Fédération Wallonie-Bruxelles promulgue conseils, contacts et autres informations linguistiques aux communes porteuses du label en vue de les accompagner au mieux dans la mise en place des différentes actions retenues.

Le label, octroyé en vertu d’un avis du Comité de labellisation, fait l’objet d’évaluations régulières par cette même instance.

Les communes s’engagent 

À l’entame de la cérémonie de labellisation, la Ministre de la Culture a rappelé les enjeux liés à la diversité linguistique et a présenté les aides à l’appropriation, à la promotion et à la diffusion des langues régionales endogènes prévues dans le nouveau décret relatif au subventionnement des secteurs professionnels des Langues, des Lettres et du Livre. 

Le Professeur Michel Francard, membre du Comité de labellisation, s’est aussi exprimé pour détailler quelques tendances et perspectives renseignées par l’enquête linguistique menée entre 2021 et 2022 par la Fédération Wallonie-Bruxelles, de même que des pistes esquissées dans le plan d’action établi dernièrement par le Conseil des Langues et des Politiques linguistiques.

La cérémonie s’est poursuivie avec la signature des 6 conventions de labellisation.

Parmi les engagements concrets que fixent ces conventions, citons, notamment, la valorisation de fonds d’ouvrages en langue régionale au sein des bibliothèques communales, l’organisation d’animations au sein des maisons de repos, la mise à disposition d’infrastructures à des associations locales en vue de leurs réunions ou de spectacles, la publication d’articles en langue régionale sur les canaux de communication communaux, l’organisation de balades à la découverte du patrimoine linguistique ou encore l’installation de plaques de rues bilingues.

Un modèle de convention, incluant l’ensemble des 36 actions possibles, est disponible à cette adresse (.pdf).

"Ma commune dit oui aux langues régionales" est un projet porté par le Service des Langues régionales endogènes de la Fédération Wallonie-Bruxelles. Il a pour objectifs principaux de sensibiliser les mandataires communaux à la mise en place de mesures concrètes de protection et de promotion des langues régionales endogènes sur leur territoire ainsi que de replacer ces langues au cœur de la vie des citoyens.

* Andenne, Anhée, Attert, Aywaille, Beauvechain, Bièvre, Blegny, Brunehaut, Charleroi, Châtelet, Ciney, Clavier, Courcelles, Crisnée, Dalhem, Ellezelles, Érezée, Esneux, Fosses-la-Ville, Frasnes-lez-Anvaing, Gembloux, Gerpinnes, Gesves, Herstal, Ittre, Jalhay, La Louvière, Les Bons Villers, Liège, Malmedy, Manhay, Mons, Namur, Neupré, Perwez, Plombières, Ramillies, Saint-Hubert, Silly, Sivry-Rance, Spa, Stoumont, Tenneville, Theux, Thimister-Clermont, Tournai, Trois-Ponts, Virton, Visé, Walcourt et Walhain.

(N.B. : Les communes labellisées en 2024 sont indiquées en gras.)

Liens utiles

Contact Presse

Administration générale de la Culture

Vanessa Pitaels – 0499 54 38 14 – presse.culture(at)cfwb.be  


Cabinet de la Ministre de la Culture

Lauriane Douchamps – 0478 98 59 96 – lauriane.douchamps(at)gov.cfwb.be   

Coordonnées des services presse des communes labellisées

Andenne : Marie Jamart – 085 84 95 64 – marie.jamart(at)ac.andenne.be 

Les Bons Villers Justin Art – 071 85 81 47 – justin.art(at)lesbonsvillers.be 

Silly : Marie Flamme – 068 55 27 23 – marie(at)ccsilly.be 

Spa : Alda Greoli – 0475 43 84 35 – alda.greoli(at)villedespa.be 

Stoumont : Odile Troch – 080 29 26 67 – odile.troch(at)stoumont.be 

Walhain : Xavier Dubois – 0478 87 95 59 – xavier.dubois(at)walhain.be 


Abonnez-vous à l’infolettre Culture.be !
Emplois et stages dans le secteur culturel
Culture à l'école - PECA et Boîte à outils culture
Accès au Focus 2022, le rapport annuel de l'Administration générale de la Culture
Crise énergie