Portail officiel de la culture en fédération Wallonie-Bruxelles

Contact

Culture

Deux nouveaux “Trésors” reconnus par la Fédération Wallonie-Bruxelles

22.02.2024 13:30 Il y a : 57 days

Deux œuvres remarquables ont récemment été reconnues comme Trésors par la Fédération Wallonie-Bruxelles. Cette reconnaissance permet de mettre en valeur ces fleurons de notre patrimoine artistique et culturel.


En ce début d’année 2024, deux œuvres ont été reconnues comme “Trésors” par la Fédération Wallonie-Bruxelles : la fibule émaillée aux têtes de reptile de Berzée et le buste-reliquaire de saint Perpète de la collégiale Notre-Dame de Dinant. Ils rejoignent ainsi les 231 biens culturels mobiliers déjà classés. Ces trésors pourront  profiter de potentielles subventions pour leur conservation et leur restauration ainsi que de mesures de protection spécifiques permettant de s’assurer que ces joyaux restent sur le territoire de la Fédération Wallonie-Bruxelles, puissent être étudiés et transmis aux générations futures. 

La fibule émaillée aux têtes de reptile de Berzée (Namur, Les Bateliers)

Cette fibule gallo-romaine du 2e siècle après J.-C. a été découverte en 1891 dans la nécropole de « Villées » à Berzée (Namur) parmi les plus de 700 tombes d’incinération qui y ont été mises au jour lors des fouilles de la Société archéologique de Namur. Sa forme massive en cercle ouvert associée à la présence de têtes de reptile imposantes et d'un émail polychrome couvrant la majorité de la surface est inédite. Cet exemplaire symbolise le haut degré de compétence dans la recherche d’innovation, tant technique qu'artistique, mobilisée par les artisans émailleurs dans les ateliers de Gaule Belgique et de Germanie. Son état de conservation remarquable permet de comprendre les savoir-faire des artisans et d'appréhender les fonctions que nos ancêtres pouvaient conférer à ces objets, en l'occurrence ici une symbolique funéraire.

Fibule émaillée de Berzée, classée le 31/01/2024, conservée au Musée archéologique de Namur - Les Bateliers, pôle muséal, © IRPA-KIK, Bruxelles

Le buste-reliquaire de saint Perpète (collégiale Notre-Dame de Dinant)

Cet imposant buste-reliquaire de style baroque représente saint Perpète, évêque et patron de la collégiale de Dinant. Réalisés par l’orfèvre athois Philippe Le Noir en 1671, ce buste et son socle étaient destinés à remplacer le reliquaire médiéval qui jusque-là contenait le crâne du saint. Dans le contexte de la Contre-Réforme, beaucoup d'églises ont alors modernisé et donné plus de faste à leurs trésors. La cathédrale de Liège possédait le célèbre buste de saint Lambert, créé en 1512 par Hans von Reutlingen. S'en inspirant, plusieurs églises majeures du diocèse feront réaliser, le siècle suivant, des reliquaires comparables tels que le buste de saint Poppon à Stavelot (1626) ou encore le buste de sainte Odile à Huy (1627). Le buste-reliquaire de saint Perpète s'inscrit dans cette tradition. Ayant survécu à la Révolution française - grâce à l’intervention de deux ouvriers communaux qui l’avait caché dans une cave -, il est un des rares exemples en Belgique d’un buste-reliquaire d’une qualité esthétique et d’une exécution comparable aux orfèvreries italiennes de la même époque.

Buste-reliquaire de saint Perpète, classé le 31/01/2024, conservé à la collégiale Notre-Dame de Dinant, © IRPA-KIK, Bruxelles

En savoir plus sur la protection du patrimoine mobilier

Contact

Administration générale de la Culture : Vanessa PITAELS - 0499 54 38 14 - presse.culture(at)cfwb.be  


Abonnez-vous à l’infolettre Culture.be !
Emplois et stages dans le secteur culturel
Culture à l'école - PECA et Boîte à outils culture
Accès au Focus 2022, le rapport annuel de l'Administration générale de la Culture
Crise énergie