Portail officiel de la culture en fédération Wallonie-Bruxelles

Cultureculture.be

Patrimoine
« Cap sur nos Trésors ! » : Eléphant d’Asie naturalisé au Musée d’histoire naturelle et Vivarium de Tournai

Actu

« Cap sur nos Trésors ! » : Eléphant d’Asie naturalisé au Musée d’histoire naturelle et Vivarium de Tournai

La Direction du Patrimoine culturel nous propose une série de capsules vidéo « Cap sur nos Trésors ! » à la découverte de quelques-uns des Trésors classés par la Fédération Wallonie-Bruxelles.

Christophe Remy, conservateur au Musée d’histoire naturelle et Vivarium de Tournai, nous présente probablement le plus vieil éléphant naturalisé de Belgique, classé Trésor de la Fédération Wallonie-Bruxelles depuis le 19 octobre 2017. 

Découvrez la vidéo.

Si la peau tannée a été livrée en 1839 à Tournai, le montage a été réalisé en 1841 par le préparateur du musée, Jean-Baptiste Loucheur. Tournai devient ainsi la première ville de Belgique à posséder un animal spectaculaire et de cette importance. Son histoire est particulièrement bien connue grâce à des lettres adressées par Monsieur Deyrolle, naturaliste à Paris, à Barthélemy Dumortier, homme politique tournaisien et botaniste-naturaliste réputé. 

Il s’agit d’un éléphant d’Asie, ce qui est tout-à-fait exceptionnel car les quelques autres cas d’éléphants naturalisés en Belgique sont originaires d’Afrique. Le plus connu du public, celui de Tervueren, date seulement de 1958. 

L’éléphant est également lié étroitement à la création du Musée d’Histoire naturelle de Tournai et plus globalement à l’intérêt pour les sciences naturelles qui se développe dès le début du XIXe siècle. Les musées d’histoire naturelle sont en plein essor et ont comme objectif de présenter au mieux la vie animale et les espèces découvertes lors des expéditions. Depuis lors, malheureusement, l’éléphant est devenu une des nombreuses espèces en voie d’extinction. La présentation thématique à Tournai n’élude d’ailleurs pas les questions de la conservation de la biodiversité et plus spécifiquement celles liées au commerce de l’ivoire. En 2002, l’éléphant est restauré grâce aux techniques les plus modernes.

L’éléphant d’Asie est une pièce remarquable dont l’intérêt dépasse le seul aspect scientifique. Il résume toute l’histoire et l’évolution du muséum lui-même. Il en va de même pour la taxidermie, passant d’un traitement basique au milieu du XIXe siècle pour utiliser les techniques les plus pointues du début du XXIe siècle. L’éléphant d’Asie est considéré par les Tournaisiens comme la pièce majeure représentative du Musée d’Histoire naturelle.

Retrouvez ce Trésor et bien d’autres dans la publication de la Direction du Patrimoine culture « Trésors classés en Fédération Wallonie-Bruxelles. Tome 2 »

Liens sur la thématique

Tous les articles