Portail officiel de la culture en fédération Wallonie-Bruxelles

Cultureculture.be

Lettres et livre
Prix littéraires 2021 de la Fédération Wallonie-Bruxelles

Actu

Prix littéraires 2021 de la Fédération Wallonie-Bruxelles

Les lauréats des prix littéraires 2021 de la Fédération Wallonie-Bruxelles sont désormais connus.

Les Prix littéraires de la Fédération Wallonie-Bruxelles ont été décernés ce lundi 8 novembre lors d’une cérémonie en présence de la Ministre de la Culture. 

Une reconnaissance précieuse pour les auteurs et autrices

Initiés sous d’autres formes dès 1924 pour certains d’entre eux, les prix littéraires de la Fédération Wallonie-Bruxelles récompensent aujourd’hui aussi bien les auteurs débutants qui ont publié un premier titre que les écrivains confirmés dont ils couronnent la carrière. Une façon pour la Fédération Wallonie-Bruxelles de participer à la promotion des œuvres et à travers elles de celles et ceux qui leur donnent vie.

Les huit prix attribués en 2021 possèdent chacun leur spécificité et les jurys qui les ont proposés étaient composés de spécialistes dans les domaines considérés.

Découvrez le palmarès complet

Le Prix triennal de littérature dramatique en langue française récompense Paul Pourveur, pour Aurore boréale. Décerné pour la première fois en 1926, ce prix récompense tous les trois ans un auteur pour une pièce de théâtre. Le jury souligne la force de cette pièce, où fond et forme se rejoignent, ainsi que l’importance de Paul Pourveur comme dramaturge. Enfin, les membres du jury souhaitent également indiquer que le travail réalisé par la maison d’édition L’arbre de Diane mérite d’être encouragé.

Le Prix triennal de littérature de jeunesse est attribué à Anne Herbauts. Le travail d’Anne Herbauts se distingue par une exigence graphique et une richesse dans le contenu narratif. On y perçoit aussi une exigence poétique susceptible de toucher tant les petits que les lecteurs adultes, enrichissant ainsi le potentiel d’une lecture partagée.

Le Prix de la première œuvre en littérature de jeunesse récompense Elisa Sartori pour Je connais peu de mots. Cet ouvrage se présente sous la forme d’un fin Leporello, glissé dans une pochette. La qualité de l’objet a suscité de l’enthousiasme ainsi que l’illustration, qui témoigne d’un minimalisme soigné. A travers sa thématique, la maîtrise d’une langue autre que la sienne, le propos est susceptible de toucher un public enfant et adulte.

Le Prix de la première œuvre en langue française récompense le recueil Le Fil des traversées, d’Anna Ayanoglou. Le jury salue la naissance d’une voix poétique originale et nouvelle présentant une belle ouverture d’esprit, un lyrisme renouvelé en plus d’une grande maturité du discours poétique.

Le Prix Atomium-Fédération Wallonie-Bruxelles en bande dessinée a été attribué à José Parrondo. Le jury a tenu à mettre en avant un auteur qu’il considère comme un peu trop discret jusqu’à présent dans l’univers de la bande dessinée, et ce alors qu’il contribue de façon significative à son enrichissement culturel.

Le Prix de la première œuvre en bande dessinée met en avant le Manuel de civilité biohardcore d’Antoine Boute, Stephan De Groef et Adrien Herda. Le jury salue une première œuvre forte, marquante, conceptuelle.

Le Prix triennal de littérature dramatique en langue régionale a souhaité mettre deux œuvres à l’honneur. Le prix est attribué à la fois à Rose-Marie François, pour Filipè & Je.han, et aux auteurs Michel Robert et Michel Meurée, pour Vauban Toudis Li.

Le Prix de la première œuvre en langue régionale récompense également une autrice et un auteur.  Le prix est attribué ex-aequo à Michelle Fourez pour Louise Bel Air et Armand Herbeto pour Mi sonle-t-i qui.

Pour en savoir plus sur les œuvres récompensées et leurs auteurs et autrices, rendez-vous sur Objectif Plumes, le portail des littératures belges. Vous y découvrirez également les capsules vidéo dédiées aux lauréats.

Liens sur la thématique

Tous les articles