Portail officiel de la culture en fédération Wallonie-Bruxelles

Cultureculture.be

Langue française
Inclure sans exclure : les bonnes pratiques de rédaction inclusive

Actu

Inclure sans exclure : les bonnes pratiques de rédaction inclusive

Le nouveau guide publié par la Direction de la langue française vous accompagne dans l’utilisation de l’écriture inclusive.

« Rédacteurs·trices » ?  « Rédacteurs et rédactrices » ? « Personnel de rédaction » ? Comment rédiger pour tout le monde facilement ? Le nouveau guide publié par la Direction de la Langue française de la Fédération Wallonie-Bruxelles répond à ces questions et vous accompagne dans la rédaction de vos textes.

Dans Inclure sans exclure : les bonnes pratiques de la rédaction inclusive, les linguistes Anne Dister (Université Saint-Louis – Bruxelles) et Marie-Louise Moreau (Université de Mons) font le point afin de pratiquer au mieux la rédaction inclusive : le fonctionnement des genres grammaticaux en français, la visibilité des femmes dans la langue, la lisibilité et l’accessibilité des textes pour tous les publics… Avec rigueur et concision, elles fournissent des clés de compréhension sur ces différents aspects.

Les autrices passent à la loupe les pratiques courantes en rédaction inclusive et en analysent les avantages et les inconvénients.  À partir des avis remis par le Conseil de la langue française et de la politique linguistique, les auteures formulent une série de recommandations concrètes. Mots épicènes,  doublets,  accord de proximité, etc. : plus rien n’aura de secret pour vous !

En guise de conclusion, les deux linguistes vous proposent cinq conseils phares applicables facilement :

  • Utilisez toujours des noms féminins pour renvoyer à une ou à des femmes.
  • N’essayez pas à tout prix d’éviter les noms masculins.
  • N’écrivez rien qui ne puisse être dit normalement à l’oral.
  • Ne recourez pas aux doublets abrégés : évitez par exemple « rédacteurs·trices ».
  • Si vous enseignez le français, changez la formulation de la règle « Le masculin l’emporte sur le féminin ». Dites plutôt « Le genre masculin s’utilise aussi pour les ensembles mixtes ».

Découvrez le guide, sans plus tarder :

  • Anne Dister et Marie-Louise Moreau. (2020). Inclure sans exclure. Les bonnes pratiques de rédaction inclusive. Bruxelles : Direction de la Langue française – Service général des Lettres et du Livre - Fédération Wallonie-Bruxelles.
  • A télécharger en PDF sur www.languefrancaise.cfwb.be ou commander un exemplaire gratuit par courriel auprès de languefrancaise@cfwb.be.

Liens sur la thématique

Tous les articles