Portail officiel de la culture en fédération Wallonie-Bruxelles

Cultureculture.be

Arts plastiques
Le projet "MONDO CANE" à Venise en 2019
Jos De Gruyter et Harald Thys, “Travaux photographiques”, 2007 - COURTESY JOS DE GRUYTER/HARALD THYS

Actu

Le projet "MONDO CANE" à Venise en 2019

Le projet "MONDO CANE" de Jos de Gruyter et Harald Thys représentera la Belgique à l'édition 2019 de la Biennale des Arts visuels de Venise

Le jury d’experts, réuni le 27 juin 2018, a livré son verdict : le singulier projet "MONDO CANE" sera celui au moyen duquel la Fédération Wallonie-Bruxelles représentera la Belgique lors de la 58ème édition de la Biennale de Venise en 2019.

Au cœur de Bruxelles où ils vivent et travaillent, Jos De Gruyter, Anne-Claire Schmitz et Harald Thys partagent une amitié, des échanges et un engagement commun au sein du champ culturel belge caractérisé par une pratique de terrain. Ils s’unissent et proposent "MONDO CANE", un projet qui ambitionne d’exposer, non sans humour, la figure humaine au sein d’un pavillon national, réminiscence de l’Europe.

Jos de Gruyter et Harald Thys vivent à Bruxelles. Exposé dans de nombreuses institutions en Belgique comme à l’étranger, le duo d’artistes crée des films, dessins, peintures, photographies et sculptures dans lesquels des personnages, des objets et des espaces à la fois ultra-identifiables et non-autoritaires existent. Leur collaboration, développée depuis plus de trente ans déjà, a donné naissance à une pratique artistique exigeante, au langage extrêmement singulier qui, au sein d’une culture visuelle contemporaine dense, se distingue par une tonalité, une insistance et une normalité déroutante.
 
Anne-Claire Schmitz est une commissaire d’exposition. Du Witte de With de Rotterdam – institution dans laquelle elle a curaté ou co-curaté plusieurs projets – au Kunsthalle de Vienne où elle a proposé et réalisé une exposition consacrée aux collections d’artistes, son parcours se distingue par son caractère international. Des engagements ponctuels dans l’enseignement (La Cambre, HISK, etc) tout comme une participation régulière dans des jurys et comités de sélection enrichissent, par ailleurs, son expérience. Depuis 2012, Anne-Claire Schmitz dirige La Loge, un espace bruxellois dédié à l’art contemporain, l’architecture et la théorie, qu’elle a conceptualisé et fondé en 2012 suite à l’invitation de la fondation Philippe Rotthier.

A l’issue de la Biennale, le projet devrait être présenté au public belge au moins dans deux institutions, une francophone et une flamande.

Liens sur la thématique

Tous les articles