Portail officiel de la culture en fédération Wallonie-Bruxelles

Cultureculture.be

Arts plastiques
Art Brussels : le stand de la FWB occupé par l'artiste Pierre-Jean Giloux
Exhibition view at Hiroshima MOCA: "Pierre-Jean Giloux, Metabolism" in "A Window to the World #51", May - July 2016. © ADAGP ‐ Pierre-Jean Giloux ‐ Invisible Cities , 2015‐2017 ‐ Courtesy the artist and Solang Production Paris Brussels

Événement

Art Brussels : le stand de la FWB occupé par l'artiste Pierre-Jean Giloux

Le stand D11 accueille le projet de l'artiste : Invisible Cities sous le commissariat de Grégory Lang

Depuis 2012, l'Administration générale de la Culture de la Fédération Wallonie-Bruxelles occupe un stand à Art Brussels. Cette présence poursuit l’objectif de contribuer à la diffusion du travail des artistes de la Fédération Wallonie-Bruxelles, tant sur le plan national qu’international. Sur base d’un appel à projets lancé par la Direction des Arts plastiques contemporains, le commissaire Grégory Lang et l’artiste Pierre-Jean Giloux ont été désignés par un jury d’experts.

Ils y présentent Invisible Cities, une tétralogie qui s’inspire du mouvement utopiste des métabolistes 1960-70. Ce cycle de films interroge les notions de paysages (machinami) et rassemble plusieurs portraits de villes japonaises, Tokyo, Yokohama, Osaka, Kyoto. Il est proche de ce que l’on appelle « la réalité augmentée » car il superpose des images de réalités urbaines et sociales, filmées et photographiées à des images virtuelles. Montrer le Japon contemporain en utilisant des formes plastiques hybrides résulte du choix d’utiliser les outils technologiques qui le constituent, dans le but de mieux le restituer. Ces villes éclectiques, villes laboratoires où l’architecture et l’urbanisme sont en perpétuels devenirs, impliquent un dialogue entre réel et fiction. Les techniques numériques utilisées pour réaliser ce projet se basent sur des hybridations d’images photographiques, vidéo et de synthèses, associées à des compositions sonores créées en collaboration avec Lionel Marchetti.
 
Invisible Cities se clôture avec le film Stations qui est un voyage réel et fictif dans les paysages urbains et naturels de la région d’Osaka : le Kansai. Le film explore l’utopie des Métabolistes (1960-70) dans une reconstruction virtuelle de l’exposition universelle d’Osaka 70 et nous invite à un parcours mémoriel qui nous fait traverser les sites historiques de Nara et Kyoto pour nous amener aux portes de la cité lacustre « Biwako Machi », une ville virtuelle créée par l’artiste sur le Lac Biwa selon les préceptes des accords du protocole de Kyoto.
 
Projet curatorial de Gregory Lang.
Films produits par Solang Production Paris Brussels, en coproduction avec S.O.I.L., Brussels, avec les supports du CNC-Dicréam, CNAP, Le Carré Centre d’art (FR), VAF, Fédération Wallonie Bruxelles (BE), Collection Pierre Darier (CH), les soutiens de l'ENSA, Nantes, Koganecho Bazaar, Yokohama et Villa Kujoyama, Kyoto (JP).


 

Du jeudi 19 au dimanche 22 avril 2018
Jeudi 19 avril: Preview de 11h à 17h (uniquement sur invitation)  & Vernissage de 17h à 22h
Vendredi 20 avril: 11h - 19h
Samedi 21 avril: 11h - 19h
Dimanche 22 avril: 11h - 19h
Tour & Taxis
Avenue du Port 86c
1000 Bruxelles, Belgique
Site web

Liens sur la thématique

Tous les articles