Portail officiel de la culture en fédération Wallonie-Bruxelles

Cultureculture.be

Cinéma
Filmer à Tout Prix

Actu

Filmer à Tout Prix

Après le Weekend du doc, c’est au tour de Filmer à Tout Prix de vous offrir le meilleur du cinéma documentaire, tant belge qu’étranger. Jusqu’au 2 décembre, le festival propose d’aborder les réalités du monde à travers des projections, des rencontres et des débats.

Au menu de cette 17ième édition, une centaine de films qui vous feront découvrir le cinéma du réel et questionner les réalités du monde sous des formes et des écritures inventives et novatrices.

Un accent particulier est mis sur le cinéma belge, comme traditionnellement depuis la création de l’événement. Une sélection de 10 longs métrages mis en compétition vous donneront l’occasion de découvrir la richesse de nos productions. 10 films et donc 10 points de vue sur différents thèmes actuels. On y parle de villes, d’exclusion, d’une jeunesse en mutation, de volonté d’aboutir vers un idéal de vie.

"10 films comme autant d’effractions, comme autant de petites façons de changer le monde en changeant le récit, comme nous y invite la facétieuse Donna Haraway" expliquent les organisateurs du festival. Donna Harraway, l’éminente philosophe et féministe qui a marqué les années 80 en parlant de l’hégémonie masculine dans les sciences est en effet au centre d’un des films présentés lors de cette compétition.

Les mêmes thématiques seront abordées dans les courts-métrages belges. Au total, 14 petits films se présentent en compétition. Parmi eux, citons "Armageddon Valley" d’Emmanuel Van der Auwera présenté en première mondiale. Plusieurs films seront également présentés pour la première fois au public belge: "Dynamite et longues jumelles" d’Anne Feuillère, "Fragilité de la verticale" de Rébecca Fruitman et "Saints’Game" d’Amélie Derlon Cordina.

Outre les compétitions, le cinéma de chez nous est également mis en lumière via le Panorama belge qui dresse un état des lieux de la production belge francophone de ces deux dernières années. Largement diffusés ou peu vus, le festival propose à ces longs-métrages belges une nouvelle opportunité d’être visionnés et partagés. On y retrouve notamment "Les Eternels" de Pierre-Yves Vandeweerd, "Rage" de Dominique Lohlé et Guy-Marc Hinant, "La terre abandonnée" de Gilles Laurent, "Boli Bana" de Simon Coulibaly Gillard, "Celui qui sait saura qui je suis" de Sarah Moon Howe, "Funérailles (De l’art de mourir)" de Boris Lehman ou encore "Burning out" de Jérôme Le Maire.

Filmer à Tout Prix, c’est aussi des ciné-concerts et des documentaires radiophoniques pour présenter le cinéma sous une autre forme. Sans oublier les nombreux débats et les rencontres qui ponctuent l’événement. A ce propos, l’Association des Ateliers de production et d’accueil de la Fédération Wallonie-Bruxelles  (AAAPA) vous propose de parler d’un métier important dans la création : celui des monteurs. Tantôt impliqués dès la fin des repérages sur le montage d’un teaser, à la préparation de tournage, tantôt appelés en renfort au bout d’une expérience solitaire d’un cinéaste ou par un producteur en panique face à 200 heures de rushes, ces "sages femmes" et "sage-hommes" de l’écriture documentaire font preuve d’une grande adaptabilité. A travers des cas concrets, l’AAAPA a choisi de mettre en évidence ce métier et ses grands bouleversements connus ces dernières années.  

Filmer à Tout Prix prend ses quartiers à Bruxelles (Aventure, Nova, Cinematek et Flagey), mais pas seulement! En effet, le festival s'exporte cette année vers Tournai, Mons, Charleroi et La Louvière. 


Infos et programme sur www.fatp.be 

Liens sur la thématique

Tous les articles