Portail officiel de la culture en fédération Wallonie-Bruxelles

favorisimprimerenvoyer

Contact

Cultureculture.be

Sur les traces de La Vénerie

La Vénerie est le Centre culturel de Watermael-Boitsfort, une commune située dans le sud de Bruxelles. Depuis près de 50 ans, elle propose de multiples projets culturels et participatifs dans deux lieux : l’Espace Delvaux et les Ecuries.

Une histoire riche

La Vénerie voit le jour en décembre 1971. Reconnu par le décret des Centres culturels un an plus tard, une petite équipe s’y installe et organise diverses activités sous la direction de Mirko Popovitch.

Les années 80 voient les projets et la programmation se développer plus avant. Les « Ateliers Vénerie » sont reconnus comme Centre d’Expression et de Créativité. La programmation du service exposition devient plus pointue tandis que les partenariats avec les écoles se renforcent avec le projet de médiation culturelle baptisé « Art à petits pas ».

En 1985, La Vénerie, qui occupe jusqu’ici uniquement les Ecuries de la place Gilson, s’installe également dans l’Espace Delvaux, anciennement occupé par le Cinéma Select et réhabilité par la commune en salle polyvalente. Ce nouvel espace est composé d’une salle de 300 places, équipée pour le théâtre et le cinéma. C’est à cette époque que naissent les « Cinés Apéros »,  un rendez-vous incontournable du mercredi.

Dans les années 90, l’équipe s’agrandit et compte une quinzaine de personnes. Suite à la réactualisation du décret Centres culturels, l’équipe se professionnalise. Au fil des années, d’une catégorie de reconnaissance à une autre, La Vénerie est reconnue comme Centre Culturel dans la catégorie la plus élevée. Les activités continuent de se développer, notamment, avec les « Ateliers Vénerie » qui sont en plein essor et l’ « Art à petits pas », un projet qui amène les élèves à comprendre et pratiquer le langage d’artistes contemporains. Cette décennie est également marquée par l’implication du Centre culturel dans la première Zinneke Parade. 

Initiée dans les années 90, la formation des techniciens des Centres culturels se poursuit dans les années 2000 et aboutit à la réalisation d’un « Livre blanc sur les Métiers et Formations en régie de spectacle ». Deux autres projets sur la professionnalisation du secteur culturel suivront. Deux projets Culture verront également le jour ; ceux-ci mettront en exergue des formes d’art sociable, misant sur la participation des publics à la création. Parallèlement, les « Ateliers Vénerie » organisent des actions culturelles intergénérationnelles qui visent à renforcer la mixité sociale, notamment, par le biais de projets qui mêlent artistes professionnels et publics fragilisés. La programmation cinématographique évolue également et propose  des films de production indépendante, en consultation avec le public et la création d’un comité de soutien à la programmation. L’année 2007 est marquée par le départ du premier directeur, Mirko Popovitch.

La succession de la direction est quelque peu complexe ; les années 2010 sont donc marquées par plusieurs changements. Succédant à Didier Arcq qui occupa le poste pendant deux ans, Thomas Prédour met en place une nouvelle dynamique : développement d’un axe Théâtre-Cirque, multiplication des partenariats, notamment avec le Théâtre de Poche. Il ouvre également la porte aux alternatives sociétales avec des cycles sur la décroissance et des activités autour du développement durable.

Barbara Coeckelberghs reprend la direction en 2015 et pose avec l’équipe les premières bases du nouveau contrat-programme. En effet, un nouveau décret invite les Centres Culturels à repenser leur projet en lien avec les habitants.

En mars 2017, Virginie Cordier reprend la direction aux côtés d’une équipe motivée. Le Centre culturel dépose une demande de reconnaissance basée sur deux spécialisations : l’audiovisuel et les arts vivants.

Face à l’élan de solidarité avec les migrants du parc Maximilien, La Vénerie rejoint les premiers membres du label United Stages pour inscrire son engagement pour la solidarité auprès des personnes les plus démunies, qu’elles soient d’ici ou d’ailleurs.

Une programmation foisonnante

Depuis près d’un demi-siècle, La Vénerie propose de multiples activités à tous types de publics. Cinéma et arts de la scène côtoient des ateliers créatifs et des expositions ainsi que des projets visant à tisser des liens avec le public scolaire. De plus, la Vénerie veille à susciter la participation des citoyens et associations locales dans divers projets participatifs et culturels.

La programmation du Centre culturel porte également une attention particulière à sensibiliser les publics aux enjeux actuels, notamment, au travers de la mise en place de cycles thématiques. Pour ce faire, La Vénerie poursuit sa collaboration avec des partenaires incontournables tels que l’ULB, le Service de Prévention et de Cohésion sociale, l'asbl Psymages, Francofaune, le Centre du Film sur l'Art et bien d’autres.

Installée dans deux lieux, La Vénerie explore également d’autres espaces en vue de valoriser le patrimoine local en vue d'aller à la rencontres des habitants et des publics.

Retrouvez toute l’actualité de La Vénerie.

A l’occasion des 50 ans des Centres culturels et de la campagne « Les Centres culturels pour créer d’autres futurs », Culture.be vous propose de partir à la rencontre de quelques-uns de ces lieux florissants et proches des citoyens.

En collaboration avec centresculturels.be.