Portail officiel de la culture en fédération Wallonie-Bruxelles

favorisimprimerenvoyer

Contact

Cultureculture.be

À la découverte du cinéma Nova

En plein centre de Bruxelles, se cache une petite salle de cinéma pas comme les autres. Ouvert depuis janvier 1997, le cinéma Nova propose une programmation dédiée aux productions et films indépendants.

Une saga historique

Bâtie à la fin du 19e siècle, la salle, qui peut accueillir 390 places, est agrémentée de gradins, d’une scène et de grands rideaux. Dotée d’une fosse à orchestre, ce cabaret possède l’un des plus beaux orgues de Bruxelles et devient un théâtre de vaudevilles.

En 1935, la salle du cabaret est transformée et devient un cinéma à l’ambiance intimiste et au décor raffiné. À ses débuts, le Studio Arenberg est un cinéma un peu huppé se consacrant plutôt aux films américains les plus novateurs. Il devient, par la suite, l’une des rares salles bruxelloises faisant la part belle à un cinéma qui n’est pas de grande consommation.

La salle est finalement reprise, dans le courant des années 60, par un distributeur de films. Dans la foulée, les caves sont agrandies, permettant l’installation d’un nouvel espace où sont organisés rencontres et débats avec les réalisateurs. Moins de vingt ans plus tard, la salle est reprise par Cinélibre, un autre distributeur de films. La grande salle est réaménagée et compte désormais 160 places. Le balcon est supprimé, permettant la création d’une seconde salle de 70 places.

Après l’acquisition du bâtiment par la KredietBank, le bail de Cinélibre n’est pas prolongé. La salle ferme ses portes le 28 mai 1987 et est complètement démantelée. En 1997, la KBC consent à la conclusion d’une convention d’occupation précaire des lieux : c’est la création du Nova. La salle est réaménagée et rééquipée en quelques semaines.

Une salle et une programmation alternatives

D’une capacité de 200 places, la salle du Nova est équipée pour tous types de projection. Dotée d’un balcon et d’une petite fosse à orchestre recouvrable, la salle de cinéma propose une ambiance intimiste tout en étant spacieuse. Côté décoration, le Nova assume le non-habillage esthétique de la salle qui peut toutefois surprendre. Un choix qui a pour but de laisser visible les incohérences architecturales et l’histoire mouvementée de la salle. Sous la salle, se trouve le foyer du Nova, un espace convivial propice aux rencontres et discussions. Tout au long de l’année, le foyer accueille diverses activités en lien ou non avec la programmation.

Le Nova propose des programmes mensuels thématiques dont l’objectif est aussi bien de diffuser des productions nouvelles et contemporaines que de fournir un espace de discussion. Outre les rendez-vous spécifiques, le Nova collabore régulièrement avec des associations qui viennent enrichir la programmation avec leur regard extérieur. Le Nova accueille également en ses murs de nombreux festivals et événements spéciaux. Coté programmation, le Nova diffuse autant des longs que des moyens ou courts métrages de fiction, de documentaire ou expérimentaux qui n’ont pas de distribution en Belgique, ou qui sont trop "difficiles" pour le circuit dit commercial.

Enfin, chaque été, le Nova ferme ses portes durant quelques semaines afin de laisser la place au PleinOPENAir : un festival de cinéma itinérant qui prend ses quartiers dans différents lieux de Bruxelles en vue de mettre en lumière divers enjeux urbanistiques et sociaux. 

Asbl gérée par un collectif travaillant bénévolement, le Nova, soutenu par la Fédération Wallonie-Bruxelles, est devenu une référence en matière d’approches alternatives dans le domaine audiovisuel. Sa notoriété dépasse même les frontières belges.

Programme estival

Après un printemps confiné, le Nova a rouvert ses portes le 1er juillet en organisant des soirées "Escape Cinéma" autour de projections gratuites tous les mercredis de juillet. Ces soirées abordent des thèmes variés : la révolte dans les maisons de repos, la micro-édition, l’avenir du numérique…

Afin de pérenniser l’esprit du PleinOPENAir, le Nova déploie également son écran dans divers lieux de la capitale certains week-ends depuis le 12 juillet.

Vu les circonstances, le programme détaillé de ces soirées est dévoilé sur le site et au cinéma.