Portail officiel de la culture en fédération Wallonie-Bruxelles

favorisimprimerenvoyer

Contact

Cultureculture.be

Mesures sanitaires à appliquer dans les secteurs de la culture et de la jeunesse

La Fédération Wallonie-Bruxelles participe activement aux travaux du Comité de concertation (CodeCo), pour les matières qui relèvent de ses compétences. En concertation avec les fédérations représentatives des secteurs, les Cabinets ministériels et l'Administration suivent de près les informations et recommandations formulées par les autorités compétentes pour pouvoir vous informer au mieux.

[Mise à jour : 03/03/2021]

Vous trouverez ci-dessous les règles décidées par l’autorité fédérale et le Comité de concertation (CODECO).  Ces règles sont traduites au sein de l’arrêté ministériel du 28 octobre 2020 portant des mesures d'urgence pour limiter la propagation du coronavirus COVID-19 tel que modifié récemment par l'arrêté ministériel du 26 janvier 2021, du 29 janvier 2021 et du 6 février 2021.

A noter que ces dispositions sont sans préjudice des décisions éventuellement plus restrictives prises des autorités locales compétentes.

Règles en vigueur jusqu’au 1er avril inclus pour les secteurs culturels et de la jeunesse

  • Art. 8. §1er. Les établissements ou les parties des établissements relevant des secteurs culturel, festif, sportif, récréatif et évènementiel sont fermés pour le public (…) 

Par dérogation à l’alinéa 1er, peuvent rester ouverts :

2° les musées  

3° les bibliothèques, les ludothèques et les médiathèques ;

9° les lieux culturels, mais uniquement pour :

  • l’accueil des groupes d’enfants jusqu’à l’âge de 12 ans accomplis, dans le cadre des activités scolaires et extrascolaires de l’enseignement obligatoire;
  • l’accueil des stages et activités organisés pour les personnes jusqu’à l’âge de 18 ans accomplis, dans le respect des règles prévues à l’article 18.

Remarques:

  • L'enseignement est en code rouge actuellement. Les activités extra-muros sont suspendues.
  • Par "jusqu'à l'âge de 18 ans accomplis", il faut entendre "jusqu'à la veille des 19 ans de la personne". S'il est dans l'année de ses 18 ans, l'enfant peut donc assister aux activités proposées par les lieux culturels. 

 

Stages et activités pour les enfants jusqu'à l'âge de 18 ans accomplis 

  • Art. 15 § 5. Un maximum de 10 personnes jusqu’à l’âge de 18 ans accomplis, encadrants non-compris, peuvent assister aux activités dans un contexte organisé, toujours en présence d’un encadrant majeur et dans le respect des règles prévues à l’article 18. 
  • Art. 18. Les activités dans un contexte organisé, en particulier par un club ou une association, sans nuitée, sont autorisées pour les personnes jusqu’à l’âge de 18 ans accomplis, conformément aux protocoles applicables. Ces activités peuvent être organisées pour un ou plusieurs groupes de maximum 10 personnes jusqu’à l’âge de 18 ans accomplis, encadrants non compris
  • Les personnes rassemblées dans le cadre de ces activités, doivent rester dans un même groupe et ne peuvent pas être mélangées avec les personnes d’un autre groupe. 
  • Pour les personnes âgées de 13 ans et plus, ces activités sont obligatoirement organisées à l’extérieur. Pour les enfants jusqu’à l’âge de 12 ans accomplis ces activités sont, dans la mesure du possible, organisées à l’extérieur.
  • Les encadrants respectent, dans la mesure du possible, les règles de distanciation sociale, en particulier le maintien d’une distance de 1,5 mètre entre chaque personne et sont obligés de se couvrir la bouche et le nez avec un masque ou toute autre alternative en tissu. 

Voyages

  •  Art. 21 §1er. Les voyages non essentiels vers l’étranger sont interdits pour les personnes ayant leur résidence principale en Belgique. Les voyages non essentiels vers la Belgique sont interdits pour les personnes ayant leur résidence principale à l’étranger.
  • Sont considérés comme essentiels les voyages suivants (annexe 2 de l’arrêté) :1° les voyages effectués pour des raisons purement professionnelles, y compris les voyages des sportifs professionnels ayant un statut de haut niveau, des professionnels du secteur culturel et des journalistes, dans l’exercice de leur activité professionnelle ;
  • Concernant les voyages professionnels, nous vous invitons à consulter la page « Voyager vers et depuis l’étranger ».

 

Précisions

  • Les musées et centres d’arts sont ouverts moyennant le respect du protocole spécifique à ce secteur.
  • Les bibliothèques sont ouvertes, y compris les salles de lectures et EPN.
  • Les répétitions et résidences d’artistes peuvent être considérée comme des activités professionnelles. Les dispositions spécifiques à appliquer sont disponibles dans le protocole ci-dessous.
  • Les tournages de film sont considérés comme des activités professionnelles également. Ils doivent être organisés selon le protocole spécifique à ce secteur.
  • Pour l'accueil des jeunes, notamment lors des stages, vous trouverez plus d'informations dans le protocole Accueil temps libre.

Vous trouverez plus de détails dans le protocole à destination des opérateurs culturels : Rappel des principes généraux et des mesures à appliquer dès qu’une activité est organisée.

La FAQ du Fédéral pourra vous aider à y voir plus clair également.

 

Secteur de la jeunesse

 

  • Tableau récapitulatif qui résume les mesures à appliquer dans le Secteur Jeunesse à partir du 1er février au 1er mars inclus.
  • Le protocole Jeunesse textuel, qui complète le tableau récapitulatif des mesures. Il reprend également diverses communications du Commissariat Coronavirus, notamment sur les phases « Ascendante » et « Descendante », le coordinateur COVID,…
  • La Check-list de contrôle réalisée par le Commissariat Coronavirus qui permettra à chaque structure, avant chaque activité, de vérifier si tout est mis en œuvre pour limiter le risque de propagation du Coronavirus.
  • Le protocole lié au décrochage scolaire et social qui vous permet les activités suivantes :
    • Entretien individuel pour prévenir et lutter contre le décrochage scolaire et remédier aux difficultés d’apprentissage ;
    • Suivis individualisés en petits groupes pour prévenir et lutter contre le décrochage scolaire, ainsi que remédier aux difficultés d’apprentissage (Ecoles de devoirs, Maisons de jeunes, Centre d’informations de Jeunes, tout autre tiers poursuivant une mission ayant pour finalité la lutte contre le décrochage scolaire.);
    • Suivi individuel ou en petits groupe dans le cadre du décrochage social (AMO)
    • Mise à disposition du matériel nécessaire au suivi des cours dans le cadre de l’hybridation de l’enseignement obligatoire ;
    • Mise à disposition de salle pour étudier.
    • Les activités peuvent se tenir en intérieur par groupe de maximum 8 jeunes (hors encadrant) en tenant compte du respect des mesures sanitaires adéquates (distanciation, aération et ventilation, durée d’utilisation du local, port du masque, hygiène des mains, nettoyage,…)