Portail officiel de la culture en fédération Wallonie-Bruxelles

favorisimprimerenvoyer

Contact

Cultureculture.be

Maurane

Maurane lors de la Fête de la Fédération Wallonie-Bruxelles le 24 septembre 2011 - Copyright didyPhotography

Maurane, de son vrai nom Claudine Luypaerts, est décédée à Bruxelles ce 7 mai 2018.

Elle y était née le 12 novembre 1960, fruit de l’union de deux artistes : Guy-Philippe Luypaerts, compositeur et directeur de l’Académie de Musique de Verviers, et Jeannie Patureaux, pianiste et professeure.

Elle a commencé à chanter à la fin de l’adolescence dans les rues et les cafés-théâtres de Bruxelles, a été choriste de plusieurs artistes belges dont Viktor Lazlo et Jo Lemaire. C’est au début des années 80 qu’elle a entamé une carrière de chanteuse solo sous le label « made in Belgium » Franc’Amour de la Sowarex, qui privilégiait la chanson française d’expression. Elle a fait partie des premiers artistes soutenus par le Service de la Diffusion des Arts de la Scène de la Fédération Wallonie-Bruxelles. Ses premiers tremplins seront le spectacle "Brel en mille temps" au Passage 44 de Bruxelles et la tournée de la seconde version de Starmania, l’opéra rock, qu’elle intègre sous la houlette de Michel Berger en 1988, et qu’elle quittera six mois plus tard, préférant se consacrer à sa carrière solo.

Son premier succès ; « toutes les mamas » la mènera à l’Olympia de Paris en 1989. S’en suivront plusieurs autres : « Ça casse », « Du mal », « Mentir »,… et surtout la ballade « Sur un prélude de Bach ». De récompenses (Prix Rapsat-Lelièvre, Victoire de la Musique, …) en rencontres, elle s’est tissée au fil des années, des chansons, des duos (Lara Fabian, Michel Fugain, Christophe Willem…), une notoriété bien au-delà de nos frontières. Elle est toujours restée fidèle et attachée à la Belgique, s’y produisant très régulièrement. Elle a d’ailleurs chanté pour la Fête de la Fédération Wallonie-Bruxelles en septembre 2011.

Son talent n’est pas la seule chose qu’elle a pu faire partager au public : elle donnait également beaucoup d’elle-même pour des causes qui lui tenaient à cœur comme Sol En Si, les Enfoirés, le Télévie etc.

Elle a annoncé, en mars 2017, préparer un album de reprises de Jacques Brel et une tournée pour 2019. Remontée sur scène après un silence de deux années dû à des problèmes de cordes vocales, elle a participé à l’Inc-Rock Festival le 3 mai. Son tout dernier concert fut celui pour la Fête de l’Iris, le 6 mai à Bruxelles, soit 24h avant de décéder.

Chanteuse, auteure-compositrice et comédienne, elle était sans conteste l’une des plus grandes artistes de notre pays.

Suite à l’annonce de son décès, la Ministre de la Culture de la Fédération Wallonie-Bruxelles, Alda Gréoli, a tenu à s’exprimer :

« C’est avec une profonde tristesse que j’ai appris cette nuit la mort de Maurane. Sa voix, son rire et sa sensibilité nous accompagneront encore longtemps sur les chemins de nos voyages musicaux et intérieurs. Maurane était une de nos chanteuses parmi les plus talentueuses, elle qui avait accédé à la reconnaissance internationale grâce à une qualité lyrique exceptionnelle, chaleureuse, espiègle, reconnaissable entre toutes. Je garde de ses concerts une impression de folie joyeuse rencontrant des mots et des mélodies profondes."

Nul doute que sa voix résonnera encore longtemps.


     

     

     

ABC des démarches

Vous êtes...