Portail officiel de la culture en fédération Wallonie-Bruxelles

favorisimprimerenvoyer

Contact

Cultureculture.be

"C'est arrivé près de chez vous"

 

En 1992 sortait “C'est arrivé près de chez vous”. L’histoire d’un film de fin d’études, réalisé avec des bouts de ficelles, qui séduit Cannes et une partie du public avant de conquérir l’ensemble des spectateurs jusqu'à en devenir l’un des plus grands classiques du cinéma belge.

 

 


Tout commence par un refus

Lorsque Rémy Belvaux, frère de Lucas et de Bruno, se voit refuser le financement par l’INSAS de son projet de film de fin d’études, il se lance le pari fou de réaliser un long métrage en cinq jours pour prouver qu'il en veut et que ses profs ont tort de ne pas lui faire confiance. Il pense alors à ses deux amis : Benoît Poelvoorde, qu’il a connu au lycée, et André Donzel ,qu’il côtoie sur les bancs de l’INSAS. Il faut dire que le trio avait déjà travaillé ensemble auparavant à la réalisation d’un court métrage, "Pas de C4 pour Daniel Daniel", une parodie de James Bond composée de gags sans queue ni tête, de scènes dans la jungle tournées dans les serres royales de Laeken, un vaisseau spatial, des pagodes chinoises, et un Benoît Poelvoorde en agent secret quelque peu perturbé. C’est donc ensemble que le trio relève le défi et décide de parodier l’émission phare de la RTBF "Strip Tease". Seulement cette fois, il s’agira de suivre la vie quotidienne d’un tueur en série.

Le projet prend donc forme. Mais le budget n’y étant pas vraiment, le trio décide de trouver des alternatives comme tourner en 16mm (le film sera gonflé en 35mm pour la présentation cannoise) et faire appel aux proches pour le casting. C’est ainsi que la famille Poelvoorde apparaît dans le film. La petite histoire racontera qu’elle ne savait pas ce qu’était ce projet et pensait qu’elle participait à un documentaire sur son fils.

Au fil du tournage, il se modifie et se transforme, allant d’une simple parodie à une œuvre absurde et déjantée. Malheureusement, la fin du tournage s’avère périlleux de par le manque total de moyens mais aussi de par une ambiance orageuse qui fait quitter l’aventure à Rémy Belvaux avant de revenir deux mois plus tard. Après une année difficile, le trio présente enfin "C’est arrivé près de chez vous".

Profession: tueur en série

"C’est arrivé près de chez vous" présente donc un faux documentaire dirigé par Rémy Belvaux qui suit Ben dans sa vie quotidienne au "travail". Ben est un tueur professionnel. Malgré ses apparences plutôt sympathique, cultivée voire même poétique, il se révèle vite être totalement amoral, sanguinaire et sans la moindre humanité. Rémy et André, qui se contentaient de suivre leur sujet, le prennent en sympathie jusqu'à en devenir des complices actifs.

Ouf, film bouclé ? Pas vraiment. Plusieurs scènes ont été coupées au montage et d’autres n’ont pas pu être tournées directement ; ceci par volonté de respecter la durée de l’émission référence (50 minutes) mais aussi par certains professeurs qui jugeaient certaines scènes trop inappropriées. Ces dernières ainsi que celles prévues à l’origine ne seront rajoutées bien plus tard.

 

L’aventure cannoise et dans les salles

En 1992, Jean Roy, alors délégué général de la Semaine de la critique, décide de voir ce film dont un de ses amis lui parlait avec le plus grand enthousiasme. "C'est arrivé près de chez vous" est immédiatement sélectionné pour participer au Festival. A sa projection sur la croisette, le film choque ou plaît selon le cas. Toujours est-il que tout le monde ne parle que du brûlot des trois jeunes Belges.

Ces derniers repartiront avec le prix SACD, le prix de la critique internationale et le prix spécial de la jeunesse. "C'est arrivé près de chez vous" sera également récompensé par le Prix André-Cavens de l’Union de la critique de cinéma (UCC) et par le Prix du meilleur film et du meilleur acteur pour Benoît Poelvoorde au Festival international du film de Catalogne. Le petit film de fin d'études à l'origine figurera ensuite dans la liste des nominations en tant que Meilleur premier film aux Prix européen du cinéma et Meilleure sortie vidéo de genre aux Saturn Awards en 1994.

Quant au public, il lui a réservé un ’accueil mitigé dans un premier temps ; certaines salles se vidant lors de la projection du film. Mais progressivement les spectateurs ont vu "C'est arrivé près de chez vous" comme le film à ne pas rater. Aujourd'hui, 25 ans plus tard, il suscite l’engouement. Il faut dire aussi que certaines séquences et citations sont devenues cultes. Personne n'a oublié le fameux "Pigeon, oiseau à la grise robe dans l’enfer des villes à mon regard tu te dérobes... tu es vraiment le plus agile" ou encore "tour à tour finaud, tour à tour polisson, tour à tour gangster, mais tour à tour généreux... quelque soit le montant que tu me demanderas Rémi, toujours, je dis bien toujours, Benoît y pourvoira", sans oublier la fameuse explication de l’affaire du petit Grégory par "une larme de gin, une rivière de tonic et ensuite la p’tite victime, composée d’une petite olive, d’un p’tit morceau d’sucre et d’un p’tit bout d’ficelle"...


Rémy, Benoït et André... la suite

Même si le travail a été le fruit d’un travail commun, c’est bien Rémy Belvaux qui est le vrai metteur en scène de "C’est arrivé près de chez vous". Après cette aventure, il décide de partir en France et de se tourner vers la réalisation de films de publicité pour la société Quad Productions dont il sera l’un des réalisateurs les plus actifs et créatifs avant de se suicider en 2006, à l'âge de 39 ans.

André Donzel continuera son travail au cinéma mais en tant que caméraman vidéo et directeur de la photographie.

Quant à Benoït Poelvoorde, le succès retentissant de "C’est arrivé près de chez vous" lui ouvrira les portes en tant que comédien dans de nombreux films. Il est également à l’initiative de plusieurs scénarios des émissions télévisées "Jamais au grand jamais" et "Les carnet de monsieur Manatane", et des films "Les portes de la gloire" et "le vélo de Ghislain Lambert".

"C'est arrivé près de chez vous" sur cinergie.be 
www.50cinquante.be

 

 


     

     

     

ABC des démarches

Vous êtes...

Focus Culture - Faits et tendances