Portail officiel de la culture en fédération Wallonie-Bruxelles

favorisimprimerenvoyer

Contact

Cultureculture.be

Bouli Lanners: acteur, scénariste, réalisateur

Il est acteur, scénariste, réalisateur. Il est surtout l’un des visages du cinéma belge que tout le monde connaît et apprécie. Bouli (Pierre) Lanners a une filmographie bien remplie avec notamment plus de 70 films en tant qu’acteur et la réalisation de 4 longs métrages à succès à son actif.


 L’acteur

Bouli Lanners se destine dans un premier temps à la peinture. Après son passage à l'Académie royale des beaux-arts de Liège, il devient accessoiriste et décorateur à la RTB, puis rejoint la bande des Snuls pour laquelle il devient régisseur et fait quelques apparitions remarquées en tant qu’acteur.

Très vite, il enchaîne les seconds rôles avec une efficacité redoutable, devenant un gangster pour "Toto le héros" de Jaco Van Dormael, un routier pour "Arlette" de Claude Zidi, un coach pour "Les convoyeurs attendent" de Benoît Mariage, plusieurs personnages de la série "Pic Pic André" de Vincent Patar et Stéphane Aubier, le caporal Chardolot dans "Un long dimanche de fiançailles" de Jean-Pierre Jeunet (2004).

Son nom apparaît aux génériques de nombreux courts, de séries téléviésée et de longs métrages comme les films de Gustave Kervern et Benoît Delépine ("Aaltra", "Avida", "Louise-Michel", "Mammuth" et "Le Grand soir"), "Quand la mer monte... " de Yolande Moreau, "Bunker Paradise" de Stefan Liberski, "Enfermés dehors" d'Albert Dupontel, "Cowboy" de Benoît Mariage, "J'ai toujours rêvé d'être un gangster" de Samuel Benchetrit, "Rien à déclarer" de Dany Boon, "De rouille et d'os" de Jacques Audiard, "Les vacances du Petit Nicolas" de Laurent Tirard, "Je suis mort mais j’ai des amis" des frères Malandrin, "Grave" de Julia Ducournau, "Réparer les vivants" de Katell Quillévéré , le récent "Petit Paysan" d'Hubert Charuel,...


Le réalisateur

Bouli Lanners, c’est aussi le réalisateur dont les films surprennent de par leur atmosphère à la fois triste et drôle, emprunte de réalisme esthétique.

Dès 1995, il passe derrière la caméra pour 6 courts métrages parmi lesquels "Travellinkx" (1999), un road-movie en super 8 noir et blanc, qui lui vaudra une belle reconnaissance en festivals et auprès des cinéphiles. Elle sera confirmée en 2001 avec "Muno" qui décrochera une sélection à la Quinzaine des réalisateurs à Cannes.

Vu l’accueil enthousiaste de ses réalisations, Bouli Lanners décide de passer au format long. En 2004, il propose "Ultranova" qui met en lumière une constellation de personnages que seul un électrochoc peut réveiller du quotidien. Le film décroche une sélection au Panorama du festival de Berlin et le Prix de la Confédération internationale des cinémas d'art et d'essai.

Quatre ans plus tard, en 2008, c’est avec "Eldorado" que le réalisateur surprend le public. Ce road-movie à travers la Wallonie nous embarque dans un western moderne, une histoire amenant Yvan, un revendeur de voiture, et Elie, un jeune drogué désœuvré venu voler un peu d'argent, à voyager ensemble et à connaître de multiples péripéties et scènes cocasses. Le film sera sélectionné à la Quinzaine des réalisateurs au Festival de Cannes et recevra le Prix Label Europa Cinemas du meilleur film Européen, le Prix FIPRESCI, le Prix Regards Jeunes, ainsi que le Prix André-Cavens pour le meilleur film belge et sera nommé pour le César du meilleur film étranger.

En 2011, Bouli Lanners nous plonge dans toute la contradiction de l’adolescence à travers l’histoire de Seth et Zak, deux frères de 15 et 13 ans, et de leur ami Danny. Livrés à eux-mêmes durant l'été, ils errent sans ressources mais avec l’idée que tout est possible. Sauf que très vite, la réalité les rattrape, la vulnérabilité s’accroît, leurs aventures les entraînant dans un monde bien loin de l’enfance. Ce troisième opus, "Les Géants", figure parmi la liste des films les plus en vue du cinéma belge et décroche douze nominations aux alors tout nouveaux Magritte du cinéma.

Ce succès, Bouli Lanners le réitère en 2015 avec "Les Premiers, les derniers" dans lequel on suit les aventures de deux chasseurs de primes, Cochise et Gilou, qui ont été engagés pour retrouver un téléphone portable qui contient des informations compromettantes pour son propriétaire, un homme très influent. Le film remporte le Label Europa Cinemas et le Prix du jury œcuménique de la Berlinale 2016, le Swann d'or du meilleur réalisateur au Festival du film de Cabourg et 5 Magritte du cinéma : meilleur film, meilleur réalisateur, meilleurs décors, meilleurs costumes et meilleur acteur dans un second rôle pour David Murgia.

www.50cinquante.be 

  

Ultranova
Eldorado

Les Géants
Les Premiers, les Derniers


Le documentaire "On the road again, Bouli Lanners" de Benoït Mariage (2011)


     

     

     

ABC des démarches

Vous êtes...

Focus Culture - Faits et tendances