Portail officiel de la culture en fédération Wallonie-Bruxelles

favorisimprimerenvoyer

Contact

Cultureculture.be

Mobutu, roi du Zaïre

Gros succès dans les salles en 1999 pour ce portrait cinématographique sans concession du dictateur zaïrois


Un portrait sans équivoque de Mobutu


Comment, en un quart de siècle, un jeune sergent de l'armée coloniale est devenu l'un des hommes les plus riches du monde, régnant dans un pays ravagé par la corruption ? C'est ce le film de Thierry Michel tente de nous expliquer en condensant 950 heures d'images d'archives visionnées un peu partout dans le monde. Le film est une parabole sur le pouvoir à travers le destin exceptionnel du président Mobutu (1930-1997), fait d'ambitions et de grandeurs, de trahisons et de lâchetés. À partir d'images d'archives et de nombreux témoignages, il fait une description des mécanismes et des stratégies d'un pouvoir politique despotique et machiavélique, à la fois si africain et si universel: une alternance de séduction et de répression, de violence et de corruption. Au-delà de la simple dénonciation d'un despote, le film s'efforce de comprendre la logique perverse du personnage et les mécanismes de l'histoire qui l'engendre. Une chronique historique qui joue l'alternance du comique et du dramatique, entre le pathétique de l'histoire et le grotesque du personnage.
Deux années de recherches d'archives, plus de 950 heures d'images sélectionnées de par le monde - parmi lesquelles des archives totalement inédites découvertes à Kinshasa - et près de 50 heures d'interviews de témoins privilégiés de l'histoire du président ont été nécessaires pour reconstituer, à la manière d'un gigantesque puzzle historique, le destin du dictateur Mobutu.


Pourquoi le film a marqué l’histoire


Réaliser un film sur Mobutu c’est réexaminer les origines des trajectoires des figures de l’Afrique indépendante au carrefour de son destin historique et moderne, coincé entre les impasses du sous-développement et les perspectives compliquées dans le contexte de la (dé)colonisation.
Le film est aussi, dès lors, une critique de l'Occident et des pays colonisateurs dont la Belgique. Le roi Baudouin, figure historique qui fascinait Mobutu marque aussi le film. De nombreux belges gardent d’ailleurs en mémoire ce plan emblématique de travelling où le roi Baudouin 1er et Mobutu défilent, debout, côte à côte, sanglés dans leurs uniformes de gala, à l'arrière d'une voiture décapotable, saluant de la main droite une foule qui les acclame… Une des images phares du film.


Le cinéaste Thierry Michel


Cinéaste, photographe et journaliste, des mines de charbon aux prisons, du Brésil et du Maghreb à l'Afrique noire, Thierry Michel dénonce les détresses et les révoltes du monde, mêlant parfois fiction et réalité. Né le 13 octobre 1952 à Charleroi en Belgique, dans une région industrielle surnommée “Le Pays Noir”, Thierry Michel engage à 16 ans des études à l'Institut des Arts de Diffusion, à Bruxelles. En 1976, il entre à la télévision belge où il réalise de nombreux reportages de par le monde. C'est ensuite le passage au cinéma. Il va alterner deux longs-métrages de fiction et de nombreux documentaires internationalement reconnus, primés et diffusés. Parmi ceux-ci 'Gosses de Rio', 'Zaïre, le cycle du serpent', 'Donka, radioscopie d’un hôpital africain', 'Mobutu, roi du Zaïre', 'Iran sous le voile des apparences', « Congo River », « Katanga Business », « l’affaire Chebeya, un crime d’Etat ? ». Thierry Michel est aujourd’hui professeur et enseigne le « cinéma du réel » à l’Institut des Arts de Diffusion et à l’université de Liège. Il est l’auteur de deux livres de photos/texte sur l’Afrique et dirige également de nombreux séminaires sur l’écriture et la réalisation documentaire de par le monde.


« Mobutu est sorti en 1999. La Première a eu lieu au Burkina Faso, lors du festival Fespaco dans un stade où étaient réunies des milliers de personnes. Le film a immédiatement eu un succès invraisemblable. Il a connu une carrière étonnante en salles. Il est sorti dans 11 pays africains, à l'époque où il y avait encore des salles... Au Burkina Faso, il a fait 94.000 entrées officielles et plus de 50.000 au Cameroun... Je me souviendrai toujours qu'à Libreville, au Gabon, la foule avait forcé les barrages pour voir le film et avait fait éclater les grilles du centre culturel. Le film a eu un impact international extraordinaire. En Europe, il est sorti dans de nombreux pays, en Suisse, en Allemagne, en France et en Belgique, où il a connu un grand succès, à la fois public et critique. C'est un film qui est encore très présent dans les esprits. »

Source : https://www.50cinquante.be/fr/films/mobutu-roi-du-zaire

Réalisé avec le soutien de la Fédération Wallonie-Bruxelles, "Mobutu, roi du Zaïre" fait partie de la sélection des 50 films projetés dans le cadre des 50 ans du Centre du Cinéma.

 

 

 


     

     

     

ABC des démarches

Vous êtes...

Focus Culture - Faits et tendances