Portail officiel de la culture en fédération Wallonie-Bruxelles

favorisimprimerenvoyer

Contact

Cultureculture.be

Les aides à la presse périodique non commerciale étendues aux coopératives

16.09.2020 13:50 Il y a : 127 days

Communiqué de presse de Bénédicte LINARD – Vice-Présidente et Ministre de l’Enfance, de la Santé, de la Culture, des Médias et des Droits des Femmes


Un soutien aux éditeurs de presse périodique non commerciale pour l’année 2020 a été approuvé cette semaine par la Ministre des médias de la Fédération Wallonie-Bruxelles Bénédicte Linard, pour un montant total de 500.000 euros. Cette aide a également été élargie aux coopératives.

Le gouvernement de la Fédération Wallonie-Bruxelles avait annoncé dans sa Déclaration de politique communautaire sa volonté de soutenir la presse écrite, de veiller à l’indépendance des rédactions et au pluralisme mais aussi de « rendre accessibles les aides à la presse aux nouveaux modèles d’édition, notamment aux coopératives ».

Dans ce cadre, la ministre des Médias a décidé de rendre les aides à la presse écrite périodique non-commerciale dorénavant accessibles aux coopératives. Pour cela, l’enveloppe a été revue à la hausse et est passée de 372.000 à 500.000 euros.

Ces aides sont accordées par la Fédération Wallonie-Bruxelles sur la base de plusieurs critères. Elles sont notamment réservées aux titres de presse qui proposent un contenu éditorial  consacré à des informations, des analyses, des commentaires, des interviews et des débats sur des matières politiques, socio-économiques, sociétales et culturelles, en bref des titres qui contribuent à mieux comprendre notre société et à développer l’esprit critique des lecteurs.

Par ailleurs, ces aides s’adressent aux titres de presse non commerciaux, qui n’ont donc quasiment pas de revenus publicitaires (max. 30%).  Enfin, une des conditions d’éligibilité est également d’appliquer le code de déontologie journalistique approuvé et publié par le Conseil de déontologie journalistique (CDJ) et de reconnaître l’autorité du Conseil de déontologie journalistique pour traiter d’éventuels manquements.

« Les nouvelles coopératives qui se sont créées dans les médias ces dernières années contribuent au pluralisme et se fondent sur un modèle qui repose sur l’indépendance journalistique. Elles renforcent également les liens entre les lecteurs et leurs médias. Il était donc primordial que les acteurs de la presse périodique non commerciale qui ont choisi ce modèle coopératif puissent également bénéficier des aides à la presse », conclut Bénédicte LINARD.

Contact :

Nicolas PARENT, porte-parole  - 02/801.72.03 - 0497/17.20.57 - nicolas.parent(at)gov.cfwb.be