Portail officiel de la culture en fédération Wallonie-Bruxelles

favorisimprimerenvoyer

Contact

Cultureculture.be

Bilan 2018 du Centre du Cinéma et de l’Audiovisuel

26.03.2019 13:25 Il y a : 112 days

Le Bilan annuel du cinéma belge francophone a été présenté ce 26 mars par Alda Greoli, Ministre de la Culture de la Fédération Wallonie-Bruxelles, et Jeanne Brunfaut, directrice du Centre du Cinéma et de l’Audiovisuel (CCA).


En 2018, la Fédération Wallonie-Bruxelles a apporté 19,22 millions d’euros au budget du Centre du Cinéma. Additionnés aux 9,74 millions d’euros investis directement par les éditeurs et distributeurs de services, plus de 28,97 millions d’euros ont été mis à disposition du secteur l’année passée.

22 longs métrages de fiction en production

La Commission de Sélection des Films a attribué 9,86 millions d’euros d’aides (9,53 en 2017) en 2018. Sur les 526 dossiers examinés (484 en 2017), 130 promesses d’aides ont été octroyées (128 en 2017), soit un taux de sélection de 24,71 % sur l’ensemble des demandes.

Au niveau des projets déposés à la CSF, la tendance est toujours majoritairement masculine (66 % en moyenne pour 2018). Cependant, la proportion de femmes déposant un projet est en constante augmentation : + 3 à 5 points de pourcentage par rapport à 2017. La proportion de réalisatrices aidées est en hausse, avec + 8 points de pourcentage en moyenne par rapport à 2015. Le créneau long métrage présente la plus grande disparité genrée, à l’avantage des femmes : 36 % des projets déposés par des réalisatrices ont reçu une aide, contre 24 % des projets de réalisateurs.

Ces aides ont porté notamment sur 13 longs métrages de fiction en écriture, 8 en développement et 22 en production, parmi lesquels figurent les nouveaux films de Luc et Jean-Pierre Dardenne (Le jeune Ahmed), Gérard Corbiau (Sauver Mozart), Philippe Van Leeuw (The Wall), Solange Cicurel (Adorable) et Bouli Lanners (Wise Blood). La FWB a également apporté son soutien financier à 24 courts métrages de fiction, 53 documentaires, 6 films expérimentaux (Film Lab) et 4 longs métrages réalisés dans des conditions de production légères.

Le Centre du Cinéma, partenaire privilégié des films d'initiative belge francophone

Le Centre du Cinéma reste le premier guichet pour les projets majoritaires culturels (de réalisateurs belges) : 90% des budgets leur sont alloués.

En 2018, l’apport du Centre du Cinéma dans le financement des films majoritaires belges francophones est de 29,93 %, derrière le Tax shelter qui se place à 35,05 %. Les apports CCA, Tax shelter, Wallimage, Screen Brussels et Eurimage augmentent, tandis que ceux des producteurs, quote part cessions/vente internationales, coproductions TV, VAF, cession TV et MG Belgique sont en diminution.

320 œuvres ont été agréées œuvres européennes susceptibles de bénéficier du système de tax shelter, permettant ainsi de lever 136,3 millions d’euros en Belgique dont 70,8 millions d’euros en FWB auprès des investisseurs.

La carrière de nos productions

La fréquentation des films d’initiative belge francophone est en forte hausse en Belgique :
+ 39 % par rapport à 2017. 20 productions sont sorties dans les salles en 2018.

Pour la première fois, les films d’initiative belge francophone et étrangère confondus aidés par le Centre du Cinéma font plus d’entrées en Belgique (1.279.763 spectateurs) qu’en France (1.217.623 spectateurs).

Le film phare de 2018 en nombre d’entrées Belgique/France est Mon ket (410.000 entrées : 144.000 en Belgique et 266.000 en France). Il est suivi par Ni juge, Ni soumise (280.000 entrées : 76.000 en Belgique et 204.000 en France) et Nos batailles (232.000 entrées : 14.000 en Belgique et 218.000 en France).

Plusieurs films ont connu des sélections dans des festivals prestigieux, notamment Nos batailles de Guillaume Senez (40 sélections en festivals, 11 ventes, 9 prix) et Seule à mon mariage de Marta Bergman (40 sélections en festivals, 3 ventes, 5 prix), tous deux présentés à Cannes. Les longs métrages produits en 2018 ont pour la plupart débuté leur carrière au second semestre et n’ont donc pas encore pleinement lancé leur carrière internationale, tandis que certains films de 2017, tels que Laissez bronzer les cadavres, ont continué sur leur lancée en 2018.

La promotion des films

Le budget global des aides à la promotion se stabilise : 508.947 euros ont été apportés aux distributeurs et producteurs. L’aide apportée aux documentaires est en hausse (+ 18 %), grâce à l’instauration de l’aide à l’organisation d’événements qui est entrée en vigueur mi-2017.

Lancée en juin 2017 pour célébrer les 50 ans d’aide à la création cinématographique en FWB, l’opération 50/50 : cinquante ans de cinéma belge, cinquante ans de découvertes s’est prolongée jusqu’en juin 2018 avec la projection de Toto le héros en version restaurée. En un an, plus de 5.000 spectateurs ont pu voir 50 films parmi ceux ayant marqué l’histoire du cinéma belge francophone.

Parmi les autres actions de promotion des films belges d’initiative francophone menées en 2018, citons la mise en ligne d’une nouvelle version de Laplateforme.be, à destination du secteur non marchand et des enseignants et qui s’ouvre à la fiction, le renforcement de l’action Cinéastes en Classe, la présentation de films en avant-première à des leaders d’opinion, la diffusion des bandes-annonces de 20 films belges en salles de cinéma, l’organisation de séances de proximité en présence des équipes des films, l’organisation du 1er Mois du Doc (jusqu’alors Week-end du Doc) et de la 5e édition du Jour le Plus Court le 21 décembre.

Fonds FWB-RTBF pour les séries belges

2.552.862 euros ont été investis par la FWB et la RTBF dans les séries belges en 2018. 9 projets de séries ont été aidés à l’écriture et 9 au développement, tandis que 3 ont reçu une aide à la production : Warning ainsi que les saisons 2 d’Ennemi public et d’Unité 42. 3 séries soutenues dans le cadre du Fonds ont été terminées en 2018 : Champion, Ennemi public saison 2 et La Trêve saison 2. Diffusée à partir de novembre 2018, cette dernière a connu un très bon succès d’audience, avec une moyenne de 293.000 spectateurs et 360.000 en "live plus 7".

La Commission d’aide aux opérateurs audiovisuels

En 2018, 52 opérateurs audiovisuels ont été soutenu (45 en 2017) pour un montant global de 3 362.500 euros (+ 6 % par rapport à 2017). Un appel à projets pour les années 2020 et 2021 est lancé et est ouvert jusqu’au 10 mai 2019.

Activités à l’international

Les activités du Centre du Cinéma pour diversifier ses partenaires institutionnels et mettre en place des opérations visant à faciliter le montage de coproductions internationales se sont poursuivies en 2018.

Le Centre du Cinéma a signé deux nouveaux accords de coproduction cinématographique (avec le Canada et l’Uruguay) ; il a également pris part à la procédure de ratification de la nouvelle Convention internationale de Coproduction et au suivi des projets d’accords de coproduction avec le Mexique, le Brésil, le Liban, l’Ukraine, l’Argentine et Israël.

Lancement de nouveaux appels à projets

En 2018, le Centre du Cinéma a lancé plusieurs nouveaux appels à projets :
•    Le deuxième appel à projets pour des films réalisés dans des conditions de production légères : 4 projets ont été soutenus à hauteur de 100.000 euros chacun ;
•    Un appel à projet conjoint FWB-RTBF pour le développement de séries d’animation jeunesse : 5 projets de séries animées à destination des 4-12 ans ont reçu une aide allant de 20.000 à 40.000 euros chacune ;
•    Un autre appel conjoint avec la RTBF portant sur les nouvelles écritures a été lancé pour la création de podcasts natifs. Salade tout et Doulange ont chacun reçu 50.000 euros et ont été diffusés fin 2018. Un nouvel appel à projets de nouvelles écritures, pour des séries Instagram, a été lancé il y a quelques jours.
 
Le Bilan 2018 du Centre du Cinéma et de l’Audiovisuel peut être consulté à cette adresse.

Contacts presse
Cabinet Alda Greoli
Christian Carpentier | 02 801 78 72 | 0475 860 613 | christian.carpentier(at)gov.cfwb.be
Centre du Cinéma et de l’Audiovisuel
Laura Nanchino | 02 213 59 09 | laura.nanchino(at)cfwb.be







 



 
 
    
    
    
    
    





 


 



    
 



     

     

     

ABC des démarches

Vous êtes...