Portail officiel de la culture en fédération Wallonie-Bruxelles

favorisimprimerenvoyer

Contact

Cultureculture.be

Art Antwerp 2021 : la FW-B présente le projet Holy ! Holy ! Holy ! de Bernard Gaube et Julien Saudubray

25.10.2021 10:40 Il y a : 33 days

Holy! Holy! Holy! est le projet lauréat de l'appel à commissariat du stand de la Fédération Wallonie-Bruxelles à Art Antwerp.


D: Bernard Gaube, Holy 1, H/T, 46 x 37 cm, 2018 - G: Julien Saudubray, Watching #25, Pastel et huile sur toile, 163 x 115 cm, 2021

2021 marque la première édition de la foire d’Art Antwerp, créée dans le sillage d’Art Brussels. Depuis 2012, l'Administration générale de la Culture de la Fédération Wallonie-Bruxelles occupe un stand à Art Brussels. Cette présence poursuit l’objectif de contribuer à la diffusion du travail de ses artistes, tant sur le plan national qu’international. Sur base d’un appel à projets lancé par la Direction des Arts plastiques contemporains, la commissaire Septembre Tiberghien et les artistes Bernard Gaube et Julien Saudubray ont été désignés par un jury d’experts.

Bernard Gaube (né en 1952 à Kinsatu (République démocratique du Congo)) qui vit et travaille à Bruxelles, est un peintre autodidacte, formé à la céramique, qui n’a eu de cesse de réinventer une œuvre picturale dense et riche au cours des quarante dernières années. Ses œuvres ont été présentées aussi bien en Belgique qu’à l’étranger et font partie de collections publiques (Musée d’Ixelles, de Louvain-la-Neuve, BAM de Mons, FRAC Occitanie) et privées. Pour reprendre les mots de Claude Lorent, journaliste et critique d’art, ami et complice des premières heures : "Bernard Gaube est un peintre atypique. Son œuvre ne ressemble à aucune autre, elle n'appartient à aucune tendance, à aucun courant particulier, elle est essentiellement un questionnement récurrent sur la peinture que l'on pourrait qualifier de post-moderne dans la mesure où elle englobe une grande part des avancées picturales opérées le siècle dernier reprises dans des formulations personnelles et inédites. (...) En un mot, sans jouer les iconoclastes, il réinvente les genres picturaux par le plaisir de les pratiquer en toute liberté. Sa peinture est un bonheur d'être qui défie constamment tous les principes et toutes les normes, qui met à mal les théories et s'offre la possibilité d'être avant tout elle-même, libre d'être, libre de toute fantaisie, et libre d'être interprétée" (1).    

Julien Saudubray (né en 1985 à Paris) vit et travaille à Bruxelles. Diplômé de l’Ecole Nationale Supérieure des Beaux-arts de Paris en 2012, il a exposé en France, en Angleterre, en Italie et en Belgique. Après avoir expérimenté ce qu'il appelle la mobilité de la peinture et ses multiples applications, Julien Saudubray synthétise aujourd'hui ses expériences dans une pratique qu'il définit comme mécaniste. En réduisant la subjectivité au minimum par l'application méthodique de couches de couleurs sur le mur ou le papier, il évacue le sujet du tableau pour en révéler la structure interne. De la réduction de cette dernière à une action arbitraire et répétitive – balayant, ponçant, effaçant, ajoutant, émergent des peintures comme des prises entre deux temps, ressemblant presque à de mauvaises impressions numériques, et qui rejouent perpétuellement leur possibilité de réussite. À chaque coup de pinceau, j'oscille entre l'extase et l'ennui, m'observant en train de peindre comme une machine absurde programmée selon une formule beckettienne : « Rater encore, rater mieux. »

Prenant appui sur un questionnement à propos de la place du spirituel dans l’art, l’exposition Holy! Holy! Holy! réunit les œuvres des deux artistes - peintures et sculptures principalement, dont certaines ont été réalisées à plus de quinze ans d’écart - en soulignant une certaine parenté d’esprit. Cette mise en regard permet de mettre à jour la spécificité de leur langage plastique, riche et varié, mais également de faire des rapprochements formels inattendus. Apparaissent ainsi des lignes souples et sinueuses, des découpes franches, des aplats de couleurs qui semblent vibrer en chœur et résonner d’une pièce à l’autre. Indépendamment des sujets, graves ou sensibles, ainsi que des références à l’histoire de l’art, toujours traités avec beaucoup de liberté, c’est le plaisir de peindre, de dessiner, de créer qui transpire de ces œuvres et parlent directement à l’âme, pour reprendre l’expression de Kandinsky.                

En écho à cette présentation, et pour prolonger le plaisir de la contemplation et de la réflexion, une publication spécialement conçue à l’occasion de la foire d’Art Antwerp, contenant un jeu de citations entre les deux artistes, sera distribuée gratuitement au public.   

www.studiobernardgaube.com

www.instagram.com/juliensaudubray

www.septembretiberghien.com

(1) Claude Lorent, « Réenchanter. Une peinture libre », in La Libre Culture, 18 octobre 2013.

Informations pratiques

Du jeudi 16 au dimanche 19 décembre 2021.

  • Jeudi 16 décembre : preview de 10h à 16h et vernissage de 16h à 20h  (en présence des artistes et de la commissaire)
  • Vendredi 17, samedi 18 et dimanche 19 décembre : de 11 à 19h

Stand A02

Antwerp Expo Jan van Rijswijcklaan 191 2020 Antwerp

www.art-antwerp.com  

Contacts

Curatrice
Septembre TIBERGHIEN - septembre.tiberghien(at)gmail.com – 0487 78 08 37
Cabinet de la Ministre
Lauriane DOUCHAMPS - lauriane.douchamps(at)gov.cfwb.be - 0478 98 59 96
Administration générale de la Culture
Vanessa PITAELS - presse.culture(at)cfwb.be – 0499 54 38 14