Portail officiel de la culture en fédération Wallonie-Bruxelles

favorisimprimerenvoyer

Contact

Cultureculture.be

Au temps de Galien, un médecin grec dans l'empire romain

16.03.2018 15:04 Il y a : 1 year

Exposition du 26 mai au 2 décembre au Musée royal de Mariemont


"En suivant la vie du médecin grec Galien de Pergame (129 - env. 216 ap. J.-C.) comme fil conducteur, l’exposition se propose de décrire les pratiques médicales, pharmacologiques et sanitaires de l’empire romain aux premiers siècles de notre ère.

Galien en 2018, l’exposition évènement de Mariemont

Les écrits prolifiques du célèbre praticien, ses centres d’intérêt très variés, ses voyages et l’ampleur de sa clientèle permettent de traiter de nombreux thèmes et offrent un parcours géographique et sociologique autour de la Méditerranée sous la Pax Romana.
Vingt ans après l’exposition « Au temps d’Hippocrate. Médecine et société en Grèce antique », qui avait connu un réel succès à Mariemont, l’actuel projet « Au temps de Galien » souligne l’évolution thérapeutique et anatomique, mais également la constance de la pharmacopée et du système des quatre humeurs, pendant les sept siècles qui séparent Hippocrate, « le Père de la Médecine » de Galien « le Prince de la Médecine ».

Galien et nous : une histoire ininterrompue depuis 1800 ans ?

Sommes-nous toutes et tous un peu héritiers de Galien ? La réflexion autour de l’oeuvre de Galien, de ses questionnements et de sa postérité permet d’apprécier, sans anachronisme, quels furent effectivement son apport et son rôle, non seulement de son vivant, depuis les gladiateurs de Pergame jusqu’aux empereurs de Rome, mais aussi dans l’histoire des sciences et dans notre actualité.
Indéniablement, l’influence de Galien est toujours vivace dans notre façon de penser la médecine et dans notre société. Quel pharmacien n’a jamais prêté le serment de Galien ? Quelle main n’a jamais passé le cérat de Galien pour s’hydrater ? Quelle personne n’a jamais utilisé l’expression « être d’humeur noire » ? Quel sportif ne s’inspire pas, même indirectement, des recommandations de Galien ? Quel antiquiste ne rêverait pas de feuilleter l’une des 20.000 pages des oeuvres de Galien ? Quel jardin ou quelle herboristerie ne comporte pas, aujourd’hui encore, quelques produits recommandés par les recettes galéniques ? Quel chirurgien n’a jamais utilisé un scalpel ou un cathéter, héritiers directs de la trousse antique ?

Galien est-il dès lors infaillible ? Les écrits de Galien seront transmis et étudiés pendant des siècles, suivant des chemins complexes, tant en Occident qu’en Orient. Dès la Renaissance, mais toujours sur base d’une lecture des textes du « Prince de la Médecine », une remise en cause progressive de ses postulats théoriques ou d’erreurs d’interprétation anatomique inciteront à dépasser l’autorité jusqu’alors incontestée de Galien et amorceront l’évolution vers la médecine moderne.

Un parcours dont les thèmes sont organisés à partir de la vie de Galien

L’exposition se présente comme suit :
Galien, médecin et écrivain
Galien de Pergame, Galien à Pergame. Les premiers voyages d’étude
D’Orient en Occident. Galien, un médecin grec à Rome
Galien, médecin des empereurs. Le dépôt du temple de la Paix
Maladies et épidémies sous l’empire romain
Galien diététicien, Galien pharmacien
Galien et Asclépios, médecine et religion


La postérité de Galien – le galénisme

Galien est donc bien le fil rouge de notre propos. Par le biais de ses récits, de ses actions, de ses rencontres et découvertes…, l’exposition évoque et rend concrète - humaine même - l’histoire d’une société.
Ainsi découvre-t-on comment s’organisait la transmission du savoir ; comment un incendie pouvait faire « tout » perdre ; comment on se déplaçait sur les routes de l’Empire ; comment un médecin sans diplôme se créait une réputation et une clientèle ; comment un gladiateur était soigné ; comment les guerres affectaient la population et la mortalité ; comment les médecins privilégiaient des traitements redoutables, ainsi la fameuse saignée et les purgatifs ; comment de nombreuses substances, dont certaines interdites aujourd’hui, étaient mélangées pour fabriquer un médicament miracle ; comment la philosophie de vie était l’alliée de la guérison…

Des objets variés, venus des quatre coins d’Europe

Grâce à de nombreux prêts, généreusement accordés par plus de 25 musées et institutions belges et européens, l’exposition vous emmène au coeur de la Méditerranée du 2e siècle après J.-C. Entre oeuvres de prestige et témoins du quotidien, l’objectif est tout autant de contextualiser, de rendre tangible ce moment et ces acteurs de l’histoire, que d’émouvoir par les pièces elles-mêmes : provoquer un face à face avec des outils utilisés, soutenir le regard d’un empereur, s’émerveiller des descriptions de Galien ou encore observer les similitudes entre nos contenants à médicaments et ceux de l’Antiquité.
Au coeur de l’exposition, des papyrus fragiles et des manuscrits rares vous mettent en contact direct avec les textes du médecin de Pergame. Des instruments médicaux, variés et spécialisés, illustrent sa pratique. Des plantes et des produits exotiques évoquent ses voyages et sa pharmacopée. Des portraits, des statuettes, des inscriptions grecques et latines donnent vie aux dirigeants, aux praticiens, aux soldats, aux malades, aux enfants… Sans oublier les ex-voto, statues, reliefs et intailles magiques, qui nous font pénétrer dans les sanctuaires des divinités guérisseuses. Enfin, la postérité de Galien est suggérée par de magnifiques herbiers médicaux, de surprenants vases à thériaque et bien d’autres objets souvent inattendus !

D’autres découvertes par le biais d’activités

Le Musée propose, autour de l’exposition, une série de visites, ateliers et rencontres, weekend-évènementiel qui préparent et prolongent l’expérience de l’exposition.
Les sens sont notamment sollicités grâce aux bacs de plantes médicinales, composés par la section horticulture de l’Athénée Provincial Mixte Warocqué Morlanwelz-Mariemont avec le soutien de l’asbl Promar et la Province du Hainaut, qui accueillent le visiteur dès l’entrée du Musée ou encore grâce au parfumeur Olivier Kummer qui, lors d’ateliers olfactifs, évoque le rôle bienfaisant des plantes aromatiques.
Nous proposons également des soirées « apéro chirurgical » alliant médecine, lectures et décontraction ou encore une visite chez le « docteur Galien et ses assistants » pour initier les familles aux soins, aux sculptures anatomiques et à la médecine dans le monde. Les désormais traditionnelles « Journées de Mariemont » (journées portes ouvertes les 22 et 23 septembre 2018) mettront également à l’honneur la médecine et le rapport au corps.
Le public scolaire - de la maternelle au secondaire - bénéficie d’un programme dévolu au schéma corporel, aux « petits bobos » et remèdes, aux notions d’hygiène, de diététique, d’étymologie, aux traitements des plantes et aux textes anciens.

Un catalogue à multiples mains et un commissariat scientifique éminent


L’exposition est accompagnée d’un catalogue de plus de 350 pages, richement illustré de plus de 250 illustrations couleurs.
Rédigé par les meilleurs spécialistes de ce sujet, il est coédité avec la maison parisienne Somogy Éditions d’Art.
Le commissariat de l’exposition est assuré par Annie Verbanck-Piérard, conservatrice des collections de la section Grèce-Rome au Musée royal de Mariemont, Danielle Gourevitch (Paris), spécialiste de la médecine antique, et Véronique Boudon-Millot (Paris), auteur de nombreux articles et d’ouvrages sur Galien, dont elle a traduit plusieurs traités pour la Collection des Universités de France.


RENSEIGNEMENTS PRATIQUES
AU TEMPS DE GALIEN. UN MÉDECIN GREC DANS L’EMPIRE ROMAIN
26 MAI 2018 – 2 DÉCEMBRE 2018
Exposition au Musée royal de Mariemont, Établissement scientifique de la Fédération Wallonie Bruxelles. Dans le cadre de l’Année européenne du patrimoine culturel.
CONFÉRENCE DE PRESSE AU MUSÉE ROYAL DE MARIEMONT : 24 MAI 2018
Commissariat général et commissariat scientifique : A. Verbanck-Piérard (Musée royal de Mariemont), D. Gourevitch (Paris), V. Boudon-Millot (Paris)
Scénographie : A. Verbanck-Piérard, avec la collaboration de T. Haddad et du Musée royal de Mariemont / Graphisme : Musée royal de Mariemont

Contacts
Agence de presse : Caracas scrl | public relations agency
Tél. : 0032 (0)2 560 21 22 - GSM 0032 (0)495 22 07 92
Mail : info(at)caracascom.com
Musée : Communication / Relations Presse : Mélanie Thiry (FR/EN) et Aline Peremans (NL)
Tél. : 0032 (0)64 27 37 44 et 27 37 08
Mail : rp(at)mariemont.be
Musée : Service pédagogique :
Tél : 0032 (0)64 27 37 84
Mail : sp(at)mariemont.be

Infos pratiques du Musée royal de Mariemont
Adresse : 100 Chaussée de Mariemont – 7140 Morlanwelz, Belgique
Horaires : Musée ouvert tous les jours sauf les lundis non fériés de 10h à 18h (avril – septembre) et de 10h à 17h (octobre – mars). Fermé le 1er janvier et le 25 décembre.
Contact : 0032 (0)64 21 21 93 - info@mariemont.be / www.musee-mariemont.be
Prix d’entrée : Adultes 5€ ; Seniors : 2,50€ ; Étudiants : 2€ ; Enfants de -12 ans : gratuit / Entrée gratuite au Musée les 1ers dimanches du mois."



     

     

     

ABC des démarches

Vous êtes...