Portail officiel de la culture en fédération Wallonie-Bruxelles

favorisimprimerenvoyer

Contact

Cultureculture.be

Feu vert à la toute nouvelle signalétique pour les films au cinéma

25.04.2019 09:07 Il y a : 118 days

Communiqué d'Alda GREOLI – Vice-Présidente de la Fédération Wallonie-Bruxelles - Culture – Enfance - Education permanente


La signalétique des films diffusés dans les cinémas belges va bientôt connaître une vraie révolution ! Un tout nouveau système a été voté ce mercredi au Parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles. D’ici la fin de l’année, chaque film projeté en salle se verra attribuer un ou plusieurs pictogrammes en fonction de son contenu. Celui-ci pourra ainsi être signalé comme inapproprié pour certaines catégories de publics de manière bien plus pertinente et moderne qu'aujourd’hui.

La Belgique vit toujours dans un système quasiment préhistorique, en termes d’accès aux films dans les cinémas. Alors que cela a été modernisé depuis longtemps pour la télévision, leur diffusion dans les salles obscures continue à dépendre d’une loi de… 1920 ! Elle part du principe que tout film est interdit aux moins de 16 ans, sauf ceux ayant obtenu un visa "enfants admis", décerné par une commission de contrôle. Cette législation presque centenaire n'est clairement plus adaptée à l’évolution des contenus et des modes de vie actuels.

Pour y remédier, un accord de coopération, porté en Communauté française par la Ministre de la Culture Alda GREOLI, a été approuvé par le Gouvernement. Ce mercredi, le Parlement l’a entériné à son tour. Il prévoit d’utiliser un système hollandais, baptisé « Kijkwijzer », qui permet de classer les films sur base d’un questionnaire en ligne à remplir par les distributeurs. Les questions portent sur le contenu de la production ainsi que sur six critères qui pourraient être inappropriés pour les mineurs.

Un logiciel analyse ces réponses et propose ensuite automatiquement une classification des films selon deux grands aspects :

- l’âge (tous les âges, 6+, 9+, 12+, 16+) ;

- le cas échéant le caractère inapproprié du contenu pour les mineurs (violence, angoisse, sexe, discrimination, drogues dures et consommation abusive de drogues douces et/ou d’alcool, langage verbal grossier).

A chaque grande catégorie correspond ensuite un pictogramme.

Voici ceux actuellement utilisés par le système "Kijkwijzer" : cliquez ici pour visualiser les pictogrammes

Ces pictogrammes sont susceptibles d’être encore adaptés au niveau belge, notamment pour que le « AL » - qui signifie « alle leeftijden » (tous âges) - soit compréhensible dans l’ensemble des entités du pays.

Le système belge s’appliquera également aux bandes annonces diffusées avant le film. Avec une précaution supplémentaire : la signalétique de celles-ci ne pourra pas être moins restrictive que celle du film diffusé ensuite.

Et si le distributeur du film a, volontairement ou non, commis une erreur d’encodage ? Dans ce cas, tout citoyen pourra déposer un recours. Une commission des plaintes pourra ensuite imposer une reclassification, et même une amende.

La nouvelle signalétique devrait entrer en vigueur dans les prochains mois, une fois le contenu des pictogrammes définitivement réglé.

Alda GREOLI : « Il me semblait absolument essentiel de moderniser cette classification des films diffusés au cinéma vieille de près d’un siècle... Le système pour lequel nous avons opté permettra, en Flandre comme en Communauté française, d’éviter que des enfants ou des adolescents soient confrontés à des images qui pourraient avoir des conséquences néfastes sur leur développement ou sur leur façon d’appréhender le monde dans lequel ils évoluent. Ce système sera aussi une aide précieuse pour les parents et les familles, afin qu’une sortie au cinéma demeure avant tout un moment de plaisir partagé. »

Plus d’infos ?

Christian CARPENTIER, porte-parole de la Ministre : 0475/860.613



     

     

     

ABC des démarches

Vous êtes...