Portail officiel de la culture en fédération Wallonie-Bruxelles

favorisimprimerenvoyer

Contact

Cultureculture.be

La crise sanitaire et la position socio-économique des travailleuses et travailleurs du secteur artistique à l’agenda de la CIM Culture

05.02.2021 09:11 Il y a : 72 days

Communiqué de presse de Bénédicte LINARD – Vice-Présidente et Ministre de l’Enfance, de la Santé, de la Culture, des Médias et des Droits des Femmes


La conférence interministérielle (CIM) Culture s’est réunie ce jeudi 4 février sous la présidence de la ministre de la Culture de la Fédération Wallonie-Bruxelles Bénédicte Linard. Deux sujets principaux étaient à l’ordre du jour de ces discussions : la gestion de la crise sanitaire dans le secteur culturel et la position socio-économique des travailleurs du secteur artistique.

La CIM a décidé de mettre en place un groupe de travail stratégique chargé de la coordination et du suivi des mesures sanitaires.  Ce groupe de travail sera dirigé par les trois communautés.

Depuis le mois de mars 2020, la culture fait partie des secteurs les plus durement touchés par les contraintes sanitaires liées à la gestion de la pandémie du Covid-19. La fermeture totale puis les possibilités d’ouverture partielles, puis les nouvelles fermetures des lieux et interdiction des activités, ont mis l’ensemble des opérateurs culturels en grande difficulté. 

Un cadastre des aides accessibles

Depuis le début de la crise, les différents niveaux de pouvoirs ont, chacun selon leurs compétences, apporté un soutien à ce secteur.  Un travail de cadastre de l’ensemble des aides accessibles aux opérateurs culturels et aux travailleurs et travailleuses des secteurs culturels et artistiques a été coordonné par la Ministre de la Culture avec la collaboration de l’ensemble des cabinets concernés, tant aux niveaux communautaires, régionaux (Bruxelles et Wallonie) et fédéral, pour la partie francophone du pays. Ce cadastre est disponible en ligne sur le site culture.be.

Les travaux préparatoires à la CIM ont permis de compléter ce cadastre. Il a également été décidé que ce cadastre sera mis à jour de manière régulière.

Une harmonisation des protocoles de déconfinement

Au mois de mai dernier, la CIM avait validé une première stratégie de déconfinement des secteurs culturels et artistiques. Cette stratégie proposait un déconfinement progressif avec des priorités par secteurs.

Depuis, dans une volonté d’harmonisation des règles sur le territoire, les trois communautés se sont régulièrement entendues de manière informelle pour proposer des stratégies de déconfinement cohérentes et harmoniser au maximum les protocoles. 

Ce jeudi, la CIM a décidé de pérenniser cette dynamique par la création d’un groupe de travail chargé de cette coordination et du suivi des mesures sanitaires. Celui-ci sera piloté par les trois communautés.

La CIM a en outre validé les principes d’une stratégie de déconfinement progressive des secteurs culturels. Le travail se poursuivra par des réunions de travail prévues la semaine prochaine avec le Commissariat COVID. Des réunions seront également organisées en parallèle avec les secteurs. 

Il est nécessaire que des perspectives puissent être données, tant pour les opérateurs et artistes que pour les citoyens et les citoyennes qui ont besoin de culture. 

Position socioéconomique des travailleurs du secteur artistique : la composition et les missions du groupe de travail adoptées

La crise du COVID-19 a douloureusement mis en évidence la précarité des travailleurs et travailleuses du secteur artistique et la nécessité d’adopter des politiques culturelles, économiques et sociales qui tiennent compte de leurs spécificités, leur garantissant une protection sociale suffisante. 

Le Gouvernement fédéral, compétent en matière d’emploi, d’indépendants et de sécurité sociale, entame actuellement une réforme du statut socio-économique de ces travailleurs. En vertu de leurs compétences en matière culturelle, les Communautés entretiennent également des contacts permanents avec cette catégorie de travailleurs. Elles disposent d’une connaissance approfondie du terrain. La CIM Culture apparait donc comme le lieu privilégié de la concertation afin d’améliorer ensemble le sort des travailleurs et travailleuses du secteur artistique, et ce malgré la complexité institutionnelle.

La CIM a validé ce jeudi la mise en place d’un Groupe stratégique sur la position socio-économique des travailleurs du secteur artistique. La CIM a également validé la composition de celui-ci, qui comptera tant des représentants des cabinets des membres de la CIM Culture que de représentants du niveau fédéral et régional. Ce groupe de travail stratégique pourra s’adjoindre de l’expertise d’autres partenaires comme les administrations compétentes, les fédérations professionnelles ou les partenaires sociaux en fonction de l’ordre du jour.

Ce groupe de travail se réunira toutes les 6 semaines et aura pour vocation de partager les réflexions menées par les différents niveaux de pouvoirs, d’échanger des informations sur les problématiques que rencontrent les travailleuses et travailleurs du secteur dans leur ensemble et de favoriser l’articulation des différentes compétences des entités fédérées et fédérales. 

Étaient présents ou représentés lors de la CIM de ce 4 février 2021 : Bénédicte Linard, Jan Jambon, Isabelle Weykmans, Pierre-Yves Dermagne, Thomas Dermine, Rudi Vervoort, Valérie De Bue, Pascal Smet, David Clarinval, Sophie Wilmès et Frank Vandenbroucke.

Contact

Lauriane DOUCHAMPS, porte-parole - 0478 98 59 96 - lauriane.douchamps(at)gov.cfwb.be